Aller au contenu principal
Anglais
Français

Traduction de l’étape 8

Étape 8
What else changed? We think the metal dome switch may have. Let's look closer. The dome is like a really tiny jam lid or Snapple cap—you press down and it springs back up. If anything changes about the dome—if it's cracked or deformed—the key may behave erratically. Likewise, if the prongs break or bend, the key stops working.
  • What else changed? We think the metal dome switch may have. Let's look closer.

  • The dome is like a really tiny jam lid or Snapple cap—you press down and it springs back up.

  • If anything changes about the dome—if it's cracked or deformed—the key may behave erratically. Likewise, if the prongs break or bend, the key stops working.

  • There are myriad possible reasons for this switch to crack or wear out—manufacturing defects, plain old fatigue, prolonged heat, moisture, outgassing from other components, and corrosion are all common culprits.

  • It's entirely possible that several of these factors are contributing to switch failures, which could explain why Apple is having such a hard time untangling the problem. Fourth time's the charm?

  • These switches are also magnetized from the factory. Best guess as to their composition: ferritic stainless steel, with a thin polymer coating on the bottom. The difference in surface finish from the 2018 version (left) to the 2019 (right) indicates Apple may be using a revised heat treatment, or alloy, or possibly both.

Qu'est-ce qui a encore changé ? Peut-être le commutateur métallique en forme de dôme ? Regardons de plus près.

Le dôme est comme un tout petit couvercle de pot de confiture : vous appuyez et il se relève.

Il suffit que le dôme soit faussé (s'il est fissuré ou déformé par exemple) pour que la touche risque de ne plus fonctionner correctement. De même, si les dents se cassent ou se plient, la touche cesse de fonctionner.

Il y a une myriade de raisons possibles pour que ce commutateur se fissure ou s'use : défaut de fabrication, usure, exposition prolongée à la chaleur, humidité, dégazage d'autres composants et corrosion sont tout autant de potentiels coupables.

Il est tout à fait possible que plusieurs de ces facteurs contribuent aux pannes du commutateur, ce qui pourrait expliquer pourquoi Apple a tant de mal à démêler le problème. Peut-être que tout ira comme sur des roulettes à cette quatrième reprise ?

Ces commutateurs sont également aimantés en usine. Leur composition la plus probable : acier inoxydable ferreux sur fond de couche de polymère. La différence de finition de surface entre la version 2018 (à gauche) et la version 2019 (à droite) indique qu'Apple utilise peut-être un traitement thermique révisé, un alliage ou bien les deux à la fois.

Vos contributions sont faites dans le cadre de la licence open source Creative Commons.