Aller au contenu principal
Anglais
Français

Traduction de l’étape 4

Étape 4
With that, we go to work. Our iOpener was nearly rendered irrelevant by the heat wave here on the west coast—we probably could've just left both phones outside for a spell to soften the adhesive. While the adhesive remains annoyingly tough, the stakes are a little lower with the plastic back on the base Note 20—it feels more pliable and less likely to accidentally shatter under stress. You can debate in the comments whether a $1,000 phone should be clothed in plastic, but repairability-wise, it's probably a net win.
  • With that, we go to work. Our iOpener was nearly rendered irrelevant by the heat wave here on the west coast—we probably could've just left both phones outside for a spell to soften the adhesive.

  • While the adhesive remains annoyingly tough, the stakes are a little lower with the plastic back on the base Note 20—it feels more pliable and less likely to accidentally shatter under stress.

  • You can debate in the comments whether a $1,000 phone should be clothed in plastic, but repairability-wise, it's probably a net win.

  • That said, if you favor a heat gun for repairs, check your settings carefully. Glass can take a lot of hot, but this plastic will soften and warp unless you're careful.

  • Next, some careful iSclack and opening pick action—and both back covers lift free cleanly, without booby-traps. This teardown is officially underway.

Passons aux choses sérieuses à présent. Notre iOpener a failli être envoyé au chômage technique par la vague de chaleur qui frappe la côte ouest des États-Unis. Nous aurions peut-être dû laisser les deux téléphones dehors pendant quelque temps pour ramollir l'adhésif.

L'adhésif est aussi tenace que d'habitude, mais la bataille est légèrement moins acharnée avec la coque en plastique du Note 20 basique. Elle semble plus flexible et moins susceptible de se briser accidentellement en cas de choc.

Qui veut peut débattre dans les commentaires au sujet de la bienséance du revêtement en plastique d'un téléphone de plus de 1000 €. Mais bon, en matière de réparabilité, c'est probablement un gain net.

Cela dit, si vous préférez le pistolet à air chaud pour effectuer vos réparations, vérifiez soigneusement les paramètres de chauffe. Le verre résiste bien à la chaleur, mais le plastique risque de ramollir et se déformer si vous ne faites pas attention.

Après quelques coups d'iSclack et de médiator, les deux coques s'enlèvent aisément. Pas de pièges sournois cette fois. C'est le début officiel du démontage !

Vos contributions sont faites dans le cadre de la licence open source Creative Commons.