Aller au contenu principal

Introduction

Le terme "AirPods" fait maintenant référence aux minuscules désastres en e-déchets ou aux casques circum-auriculaires caverneux Max. Avec un nom pareil, il faut que nous sachions si l'AirPods Max a une chance d'être réparable ? Ou si Apple a dépensé une bonne part des 629 € qu'il nous coûte à le transformer en sac à nœuds ?

Souhaitant aller au-delà d'un simple démontage de la Digital Crown, du surprenant port Lightning et des vis microscopiques, nous avons pris le temps d'explorer l'appareil à fond et fait appel aux services de Creative Electron pour faire des radios. De plus, nous avons démonté des casques semi-comparables de Sony et Bose pour nous faire une idée de la différence d'approche d'Apple (hors Beats) pour rentrer dans le marché du casque premium.

En guise de référence, nous vous invitons à consulter nos vues éclatées d'Airpods précédentes. Si vous voulez rester à l'écoute des news du monde de la tech et de la réparation, rendez-nous visite sur YouTube, Instagram et Twitter. Et nous avons une newsletter pour ceux qui veulent être toujours les premiers à entendre parler de nos investigations des gadgets.

Cette vue éclatée n'est pas un tutoriel de réparation. Pour réparer votre AirPods Max, utilisez notre manuel de réparation.

  1. L'AirPods Max va alléger votre compte en banque de 629 €. Que recevrez-vous pour cet argent durement gagné ?
    • L'AirPods Max va alléger votre compte en banque de 629 €. Que recevrez-vous pour cet argent durement gagné ?

    • Deux transducteurs dynamiques de 40 mm conçus par Apple

    • Deux coussinets magnétiques de couleur assortie

    • Deux puces H1 Apple

    • Huit microphones pour la Réduction active du bruit

    • Bluetooth 5.0 compatible avec le format AAC si cher à Apple

    • Une Smart Case au toucher lisse et un câble de recharge Lightning-USB-C

    • Les grands absents sont les câbles auxiliaires. Vous allez devoir acheter un câble audio Lightning vers mini-jack 3,5 mm à vos frais si vous souhaitez écouter de la musique avec fil.

  2. Première ordre de mission : déballer notre cadeau. La Smart Case a son papier cadeau personnel, elle est donc encore toute belle et fraîche comme une rose. Il s'agit d'un seul morceau de papier, découpé avec précision, qui semble avoir coûté des millions de conception et de fabrication à lui tout seul. Hop à la poubelle des déchets recyclables !
    • Première ordre de mission : déballer notre cadeau.

    • La Smart Case a son papier cadeau personnel, elle est donc encore toute belle et fraîche comme une rose.

    • Il s'agit d'un seul morceau de papier, découpé avec précision, qui semble avoir coûté des millions de conception et de fabrication à lui tout seul. Hop à la poubelle des déchets recyclables !

    • La Smart Case n'est pas aussi couvrante que dans nos attentes. On dirait plutôt un Smart Short.

  3. Avant de continuer, voici le moment de bombarder ce truc de rayons X (ou, soyons précis, de le confier à nos amis de chez Creative Electron pour qu'ils le fassent). Ce cliché radio nous livre encore plus de nombreux et clairs détails que d'habitude ! Nous apercevons : Deux cellules de batterie, toutes deux dans la même coquille.
    • Avant de continuer, voici le moment de bombarder ce truc de rayons X (ou, soyons précis, de le confier à nos amis de chez Creative Electron pour qu'ils le fassent).

    • Ce cliché radio nous livre encore plus de nombreux et clairs détails que d'habitude ! Nous apercevons :

    • Deux cellules de batterie, toutes deux dans la même coquille.

    • Malheureusement, voilà ce qui ressemble à des joints de soudure à côté des batteries, et zéro connecteur apparent. Nous gardons cependant espoir que la batterie sera facile à remplacer. Il n'est pas toujours facile d'identifier les connecteurs au premier abord.

    • Remarquez que la coquille sans batterie ne semble pas inclure de contrepoids, juste des espaces vides. Peut-être que c'est niché ailleurs ? Nous resterons à l'affût.

    • Les énormes aimants des transducteurs en forme de double anneau ainsi que les modules haut-parleur, qui semblent vissés, quel bonheur !

    • De nombreux petits aimants d'alignement, les supports de microphones variés et des charmantes vis supplémentaires.

    • Vous avez envie de regarder non seulement à travers mais aussi tout autour des choses ? Creative Electron exauce votre souhait. Voici une brève vidéo en orbite de l'AirPods Max.

    • La version film permet de mieux voir toutes les vis (youpi !) et de se faire une idée de la profondeur et des couches de chaque coquille.

  4. Attendez une minute : on démonte une Apple Watch ou un AiPods aujourd'hui ? La Digital Crown a suivi l'exemple du cœur du Grinch à Noël et a triplé de taille. La ressemblance s'arrête là, car la Digital Crown gère les commandes de volume et de lecture de l'AirPods Max. Quelques trous sertissent le bord inférieur des coquilles, mais aucun d'eux ne correspond à une certaine gentille bouille de 3,5 mm.
    • Attendez une minute : on démonte une Apple Watch ou un AiPods aujourd'hui ?

    • La Digital Crown a suivi l'exemple du cœur du Grinch à Noël et a triplé de taille. La ressemblance s'arrête là, car la Digital Crown gère les commandes de volume et de lecture de l'AirPods Max.

    • Quelques trous sertissent le bord inférieur des coquilles, mais aucun d'eux ne correspond à une certaine gentille bouille de 3,5 mm.

    • En effet, l'écoute avec fil est gérée par le port Lightning qui cumule les tâches d'écoute et de charge. Ho, il faudra acheter un câble exprès pour l'écoute. C'est vraiment… courageux Apple.

    • La première étape du démontage consiste à retirer les coussinets magnétiques. Une pièce ouvertement remplaçable sur un produit AirPods ? C'est sûr, nous faisons partie des enfants sages à récompenser cette année.

    • Si vous cherchiez le logo Apple sur ce casque, le voici, bien caché.

  5. Sous les coussinets : des petits trous ! Mais minute, où sont les vis ? Ordinateur, zoome ! Bon, la bonne nouvelle, c'est que nous ne nous battons pas encore contre la colle. Voilà donc un début prometteur quand on pense aux AirPods que nous avions dû scalper à l'époque. La moins bonne nouvelle, c'est qu'il s'agit de vis Pentalobe. Heureusement que nous avons l'habitude et que nous étions prêts à affronter toutes sortes de vis (15 pour être exacts) grâce à notre Marlin Screwdriver Set.
    • Sous les coussinets : des petits trous ! Mais minute, où sont les vis ? Ordinateur, zoome !

    • Bon, la bonne nouvelle, c'est que nous ne nous battons pas encore contre la colle. Voilà donc un début prometteur quand on pense aux AirPods que nous avions dû scalper à l'époque.

    • La moins bonne nouvelle, c'est qu'il s'agit de vis Pentalobe. Heureusement que nous avons l'habitude et que nous étions prêts à affronter toutes sortes de vis (15 pour être exacts) grâce à notre Marlin Screwdriver Set.

  6. Fini de rigoler maintenant, le dur labeur commence. Les vis ont fait bondir nos cœurs, mais elles réagissent… bizarrement. Elles tournent un peu dans chaque direction, puis s'arrêtent. Si vous forcez pour les enlever comme nous, vous serez récompensé par des cliquetis de petites pièces dans les coquilles… qui restent obstinément fermées. Hein ?
    • Fini de rigoler maintenant, le dur labeur commence.

    • Les vis ont fait bondir nos cœurs, mais elles réagissent… bizarrement. Elles tournent un peu dans chaque direction, puis s'arrêtent.

    • Si vous forcez pour les enlever comme nous, vous serez récompensé par des cliquetis de petites pièces dans les coquilles… qui restent obstinément fermées. Hein ?

    • Il s'avère qu'on n'est pas censé retirer les vis, mais juste les tourner d'un quart de tour pour ouvrir un mécanisme de fermeture de l'autre côté. Notre pote Quinn de Snazzy Labs a fait une superbe vidéo dans laquelle il explique comment ça marche en même temps qu'il analyse la qualité du son de l'Air Pods Max – voyez un peu !

    • Voici déjà l'écueil suivant : de la colle. Évidemment, il ne suffisait pas d'ouvrir les mécanismes et/ou de dévisser les vis. Sortons donc le pistolet à air chaud et visons soigneusement pour ne pas faire fondre tout ce plastique.

    • Il n'y a vraiment pas moyen de prendre appui pour faire levier sur ces trucs . Si vous essayez, vous ferez quelques dégâts. Comme nous avons déjà dévissé les vis, notre outillage de dentiste s'avère bien utile pour s'insérer dans les trous de vis et tirer. Nous voilà dans la place !

  7. Les grilles sortent (enfin) de leur coquille. Chacune cache un microphone clandestin prêt à écouter ce que le propriétaire du casque veut entendre, probablement pour le communiquer à la puce H1 qui va effectuer les dernières retouches d'égalisation adaptative. Ou pour susurrer directement dans l'écouteur de Tim Cook. Chaque transducteur de 40 mm est vissé par quelques vis. L'une d'entre elles, une gigantesque vis d'entretoise, nous laisse d'abord perplexes. Nous sortons notre Mahi Precision Bit Set bien fourni. L'embout torq-set #6… n'est pas parfait, mais nous tire d'affaire. Chaque transducteur de 40 mm est vissé par quelques vis. L'une d'entre elles, une gigantesque vis d'entretoise, nous laisse d'abord perplexes. Nous sortons notre Mahi Precision Bit Set bien fourni. L'embout torq-set #6… n'est pas parfait, mais nous tire d'affaire.
    • Les grilles sortent (enfin) de leur coquille. Chacune cache un microphone clandestin prêt à écouter ce que le propriétaire du casque veut entendre, probablement pour le communiquer à la puce H1 qui va effectuer les dernières retouches d'égalisation adaptative. Ou pour susurrer directement dans l'écouteur de Tim Cook.

    • Chaque transducteur de 40 mm est vissé par quelques vis. L'une d'entre elles, une gigantesque vis d'entretoise, nous laisse d'abord perplexes. Nous sortons notre Mahi Precision Bit Set bien fourni. L'embout torq-set #6… n'est pas parfait, mais nous tire d'affaire.

  8. Une fois les vis dévissées, les transducteurs sortent avec une pirouette et dévoilent chacun une paire de contacts à pression. Bon point pour la réparation ! Cela libère assez d'espace pour accéder à notre prochaine cible : la batterie. La radio l'avait déjà esquissé, les deux cellules de batterie sont logées dans la coquille droite et reliées par un seul câble. Ouf ! les deux cellules sont fixées par des vis, pas de colle. Encore mieux, le courant sort via un seul connecteur à emboîter style iPhone, pas de soudure.
    • Une fois les vis dévissées, les transducteurs sortent avec une pirouette et dévoilent chacun une paire de contacts à pression. Bon point pour la réparation !

    • Cela libère assez d'espace pour accéder à notre prochaine cible : la batterie. La radio l'avait déjà esquissé, les deux cellules de batterie sont logées dans la coquille droite et reliées par un seul câble.

    • Ouf ! les deux cellules sont fixées par des vis, pas de colle. Encore mieux, le courant sort via un seul connecteur à emboîter style iPhone, pas de soudure.

    • Ceci est étonnamment indolore pour un produit AirPods. Si la procédure d'ouverture était moins… poisseuse, on pourrait même dire que c'est facile. Imaginez un peu : remplacer un composant consommable facilement au lieu de jeter tout l'appareil.

    • Les deux cellules fabriquées par Sunwoda sont câblées en parallèle. Leur performance totale est de 664 mAh, 2,53 Wh et 4,53 Wh. Chacune mesure environ 5,7 x 20 x 28 mm.

    • C'est dans la ligne de la cellule de 2,39 Wh du casque sans fil Bose NC 700 qui promet environ 20 heures d'écoute. Le Sony WH-1000XM4s offre lui 30 heures d'écoute grâce aux 4,1 Wh de sa batterie plus grande.

  9. Prochaine cible : la carte mère. Il y en a une de chaque côté. Nous les avons extraites toutes deux et fait appel à notre géniale communauté de réparateurs pour nous aider à identifier tout le silicium. Attention spoiler : elle a fait un super boulot. Vous trouverez les photos en résolution maximale ici et ici.
    • Prochaine cible : la carte mère. Il y en a une de chaque côté. Nous les avons extraites toutes deux et fait appel à notre géniale communauté de réparateurs pour nous aider à identifier tout le silicium. Attention spoiler : elle a fait un super boulot.

    • Vous trouverez les photos en résolution maximale ici et ici.

  10. Voici les puces identifiées à ce jour. Vous trouvez autre chose ?
    • Voici les puces identifiées à ce jour. Vous trouvez autre chose ?

    • Microcontrôleur 32-bits Arm STM32L496QG STMicroelectronics

    • Système sur une puce (SoC) Bluetooth 343S00404 Apple (probablement)

    • Il s'agit vraisemblablement de la puce H1 censée se trouver de chaque côté du casque

    • Mémoire flash série 256-Mbits W25Q256JW Winbond

    • Codec audio CS46L10A0 Cirrus Logic (probablement)

    • Amplificateur audio CS44L22 1-Ch. Cirrus Logic (probablement)

    • CI chargement de la batterie SN2501 Texas Instruments (probablement)

  11. Suite de l'identification des puces de la face A :
    • Suite de l'identification des puces de la face A :

    • Unité de mesure inertielle (IMU) inconnue Sensortec Bosch (probablement)

    • Accéléromètre inconnu STMicroelectronics (probablement)

    • Multiplexeur port d'écran CBTL610A38 NXP Semiconductor (probablement)

    • Field Programmable Gate Array MachX02 LCMXO2-2000ZE Lattice Semiconductor

  12. Voici la face B. Que voyez-vous ?
    • Voici la face B. Que voyez-vous ?

    • Gestion d'alimentation 338S00517 Apple (probablement)

    • Multiplexeur port d'écran CBTL610A38 NXP Semiconductor (probablement)

    • Amplificateur opérationnel TLV341 Texas Instruments

    • Comparateur TLV3691 Texas Instruments

    • Convertisseur Step Down DC-DC 300 mA TPS62743 Texas instruments

  13. Quatre vis Torx nous séparent du port Lightning. Deux d'entre elles sont tellement difficiles d'accès que nous devons enfiler un embout Torx T2 dans un tourne-écrou de 4 mm. C'est la seule possibilité dans cet espace étriqué. Le port lance un défi aux réparateurs, mais sa modularité est cruciale.  Autrement, votre AiPods ne se rechargerait plus jamais. Au suivant : derrière les deux fentes extérieures dans le coin inférieur de chaque coquille se trouve ce conduit d'air en plastique, qui traverse la cavité juste derrière le transducteur.
    • Quatre vis Torx nous séparent du port Lightning. Deux d'entre elles sont tellement difficiles d'accès que nous devons enfiler un embout Torx T2 dans un tourne-écrou de 4 mm. C'est la seule possibilité dans cet espace étriqué.

    • Le port lance un défi aux réparateurs, mais sa modularité est cruciale. Autrement, votre AiPods ne se rechargerait plus jamais.

    • Au suivant : derrière les deux fentes extérieures dans le coin inférieur de chaque coquille se trouve ce conduit d'air en plastique, qui traverse la cavité juste derrière le transducteur.

    • Il s'agit probablement du système de ventilation qui donne aux transducteurs leur wow sans distortion de son à plein volume.

  14. Juste derrière le rebord de la coquille gauche se cache une grande antenne. Nous pensions d'abord qu'il s'agissait d'une sorte de contrepoids pour les batteries dans la coquille opposée, mais elle pèse trois fois rien. Voici une radio si vous voulez plus de détails. Les microphones supérieurs sont fixés par des petits dispositifs métalliques, fixés par des vis et  des rivets en plastique. Décidément chaque rebondissement de ce démontage nous cloue sur place.
    • Juste derrière le rebord de la coquille gauche se cache une grande antenne. Nous pensions d'abord qu'il s'agissait d'une sorte de contrepoids pour les batteries dans la coquille opposée, mais elle pèse trois fois rien.

    • Voici une radio si vous voulez plus de détails.

    • Les microphones supérieurs sont fixés par des petits dispositifs métalliques, fixés par des vis et des rivets en plastique. Décidément chaque rebondissement de ce démontage nous cloue sur place.

    • Un fer à souder vient rapidement à bout de ces rivets en faisant fondre leur partie supérieure. Mais ce n'est pas une méthode vraiment propice à la réparation...

    • Dans le voisinage immédiat, voici le mécanisme d'un bouton. Le bouton et la nappe s'enlèvent assez facilement, mais le reste est fixé par deux minuscules écrous hexagonaux plus petits que tout ce que nous pouvons avoir dans notre kit d'outils.

    • Pour la troisième fois, nous arrivons aux limites de nos kits d'outils les plus complets, et ce sur un seul casque. Qui dit qu'Apple ne sait pas innover ?

    • Vous admirez à présent la partie qui est peut-être la plus élaborée de l'AirPods Max.

    • Avez-vous peur de démonter ce truc ?

    • Nan.

  15. Tout arceau de casque digne de ce nom doit s'incliner, se tourner et relier les deux coquilles, mais aucun ne s'acquitte aussi bien de ces tâches que celui-ci. La charnière électromagnétique conçue par Apple est à la fois délicate et sophistiquée. Bon, elle a peut-être de quoi nous faire gober plus facilement le prix. Cette charnière doit relier solidement mais confortablement l'arceau aux coquilles, ainsi qu'assurer le passage fiable du courant électrique provenant de la batterie.
    • Tout arceau de casque digne de ce nom doit s'incliner, se tourner et relier les deux coquilles, mais aucun ne s'acquitte aussi bien de ces tâches que celui-ci.

    • La charnière électromagnétique conçue par Apple est à la fois délicate et sophistiquée. Bon, elle a peut-être de quoi nous faire gober plus facilement le prix.

    • Cette charnière doit relier solidement mais confortablement l'arceau aux coquilles, ainsi qu'assurer le passage fiable du courant électrique provenant de la batterie.

    • Les ingénieurs d'Apple ont prévu une nappe enroulée intégrée dans la partie rotative de la jonction, qui s'achemine astucieusement, inclut un dispositif d'amortissement de la tension, puis se branche aux contacts à ressort du casque. Quelle nappe !

    • Heureusement, cela promet une usure peu importante de la nappe. Il est difficile de juger de la durabilité à cette heure, mais c'est clair que les ingénieurs ont beaucoup réfléchi là-dessus.

    • Nous faisons voler un tas de vis Torx pour observer la jonction de plus près.

  16. Quelques vis Torx non seulement T4, mais aussi T3, mais aussi T2, mais aussi T1 plus tard, nous parvenons à démonter la jonction qui révèle ses ressorts, ses minuscules paliers et ses micro-compartiments usinés avec précision. Les deux grands ressorts fournissent la délicate pression  sur votre crâne, tandis que les deux plus petits effectuent le tour de magie que nous allons dévoiler dans une minute.
    • Quelques vis Torx non seulement T4, mais aussi T3, mais aussi T2, mais aussi T1 plus tard, nous parvenons à démonter la jonction qui révèle ses ressorts, ses minuscules paliers et ses micro-compartiments usinés avec précision.

    • Les deux grands ressorts fournissent la délicate pression sur votre crâne, tandis que les deux plus petits effectuent le tour de magie que nous allons dévoiler dans une minute.

    • Pourquoi Apple a tellement investi dans la conception de ces pièces ? Voici quelques pistes :

    • Les deux points de rencontre d'un casque avec ses coquilles sont essentiels pour le confort. D'un côté, la jonction doit être flexible pour adopter de multiples positions sur la tête de son utilisateur. De l'autre, elle doit rester stable quand on la bouge pour mettre ou ajuster le casque.

    • De plus, les coquilles sont des petites caisses de résonance. Les transducteurs à l'intérieur de chacune vibrent rapidement pendant des longues périodes de temps pour créer du son dans vos oreilles. Tout dispositif de jointure à l'intérieur des coquilles doit donc être plutôt robuste.

    • D'après les rumeurs, Apple voulait que l'arceau de l'AirPods Max soit aussi maniable que ses écouteurs magnétiques. Une fonctionnalité qui manque au produit final, mais la jointure est tellement complexe qu'elle a sûrement encore plus d'un tour dans son sac.

  17. Voici le tour de magie dont nous vous parlions tout à l'heure ! Malgré la complexité de la jointure. vous pouvez détacher l'arceau de l'AirPods Max avec un outil éjecteur de carte SIM ou un trombone comme seul outil, sans même ouvrir la coquille. Quand le casque est entier, une petite pression pile au bon endroit active les deux minuscules ressorts à l'intérieur de la jointure et ouvre l'attache qui fixe l'arceau. Abracadabra ! Cela vous laisse bouche bée ? Pareil pour nous. Apple a prévu ce minuscule trou pour la réparation ? La portabilité ? Est-ce que 629 €, ça commence à paraître… raisonnable ?
    • Voici le tour de magie dont nous vous parlions tout à l'heure ! Malgré la complexité de la jointure. vous pouvez détacher l'arceau de l'AirPods Max avec un outil éjecteur de carte SIM ou un trombone comme seul outil, sans même ouvrir la coquille.

    • Quand le casque est entier, une petite pression pile au bon endroit active les deux minuscules ressorts à l'intérieur de la jointure et ouvre l'attache qui fixe l'arceau. Abracadabra !

    • Cela vous laisse bouche bée ? Pareil pour nous. Apple a prévu ce minuscule trou pour la réparation ? La portabilité ? Est-ce que 629 €, ça commence à paraître… raisonnable ?

  18. L'AirPods Max est dans la boîte ! Quel casque délicieusement énigmatique ! Malgré la procédure d'ouverture légèrement confuse et super compliquée (c.-à.-d- collante), ce truc est plutôt accessible à l'entretien. Ce n'est pas une partie de plaisir, mais c'est faisable. Comme toujours, nous avons des sentiments mitigés pour l'usage des vis par Apple : nous apprécions leur usage, mais détestons leur choix.
    • L'AirPods Max est dans la boîte ! Quel casque délicieusement énigmatique !

    • Malgré la procédure d'ouverture légèrement confuse et super compliquée (c.-à.-d- collante), ce truc est plutôt accessible à l'entretien. Ce n'est pas une partie de plaisir, mais c'est faisable.

    • Comme toujours, nous avons des sentiments mitigés pour l'usage des vis par Apple : nous apprécions leur usage, mais détestons leur choix.

    • Avant de finaliser tout cela et d'attribuer un indice à ce casque, il nous reste un truc… ou deux…

    • Comme nous voulons mieux cerner l'approche d'Apple en matière de casque haut de gamme, nous allons démonter d'autres modèles – ceux sans Digital Crown ni port Lightning.

    • Nous commençons par le WH-1000XM4s Sony super populaire qui coûte 349 €.

    • Ce casque est recouvert d'un revêtement en plastique, donc beaucoup plus transparent pour les rayons X de Creative Electron.

  19. Les coussinets Sony se clipsent (et se déclipsent), il n'y a pas d'aimants futés ! Nous avions une préférence pour ces derniers, car les clips risquent de se dégrader et casser avec le temps. Nous trouvons en dessous un morceau de mousse amovible qui recouvre les transducteurs enchâssés dans un boîtier en plastique. Les transducteurs vont devoir attendre leur tour. Quatre vis (étiquetées et bien visibles !) à l'intérieur de chaque coquille maintiennent en place les panneaux extérieurs. Ne creusons donc pas plus et allons tenter notre chance de l'autre côté.
    • Les coussinets Sony se clipsent (et se déclipsent), il n'y a pas d'aimants futés ! Nous avions une préférence pour ces derniers, car les clips risquent de se dégrader et casser avec le temps.

    • Nous trouvons en dessous un morceau de mousse amovible qui recouvre les transducteurs enchâssés dans un boîtier en plastique.

    • Les transducteurs vont devoir attendre leur tour. Quatre vis (étiquetées et bien visibles !) à l'intérieur de chaque coquille maintiennent en place les panneaux extérieurs. Ne creusons donc pas plus et allons tenter notre chance de l'autre côté.

  20. Ce circuit imprimé carré qu'on trouve au dos de la coquille gauche abrite le processeur QN1 de Sony et un système sur une puce (SoC) Bluetooth Mediatek, parmi d'autres CI. Voici des photos haute résolution de chaque côté pour les curieux parmi nous. Et voilà la batterie derrière la coquille droite ! Le connecteur est facile d'accès, mais la cellule de 4,1 Wh est posée sur un carré de colle tenace. Munis d'alcool isopropylique, nous parvenons à la détacher. Les câbles qui serpentent dans les compartiments en plastique des deux coquilles sont ensevelis dans leur trou par de la colle thermofusible.  C'est pourquoi déplacer les composants de l'autre côté n'est pas évident et accéder au port USB-C ainsi qu'à la prise jack sous le transducteur est pénible.
    • Ce circuit imprimé carré qu'on trouve au dos de la coquille gauche abrite le processeur QN1 de Sony et un système sur une puce (SoC) Bluetooth Mediatek, parmi d'autres CI. Voici des photos haute résolution de chaque côté pour les curieux parmi nous.

    • Et voilà la batterie derrière la coquille droite ! Le connecteur est facile d'accès, mais la cellule de 4,1 Wh est posée sur un carré de colle tenace. Munis d'alcool isopropylique, nous parvenons à la détacher.

    • Les câbles qui serpentent dans les compartiments en plastique des deux coquilles sont ensevelis dans leur trou par de la colle thermofusible. C'est pourquoi déplacer les composants de l'autre côté n'est pas évident et accéder au port USB-C ainsi qu'à la prise jack sous le transducteur est pénible.

    • Dans l'ensemble, c'est pas trop mal. Quelques omissions, mais une conception agréablement simple après les longs efforts et détours de l'AirPods Max :

    • Toutes les vis sont à tête cruciforme 00 ; les coussinets, l'arceau, les boutons et les ports sont tous modulaires et remplaçables.

    • La batterie est enduite de colle et la procédure de démontage complexe.

    • Des tonnes de colle et des connecteurs pas aimables règlent leur compte à la prise jack de 3,5 mm et aux transducteurs.

    • Passons à la suite : le NC 700 de Bose à 400 €. De son côté, il arbore un peu plus de métal, surtout son arceau brillant.

  21. Comme sur le Sony, les coussinets sont clipsés à la coquille. Il suffit d'insister avec la spatule pour les détacher. Une solution efficace, mais pas aussi élégante que celle de l'AirPods. Contrairement à ses collègues du Sony et de l'AirPods, le morceau de tissu qui recouvre la grille des haut-parleurs ne s'enlève pas en même temps que le coussinet. Les tissus marqués L et R sont légèrement collés en place. Les enlever sans rien déchirer est donc un peu délicat. Juste en dessous, des vis Torx Security montent la garde à l'entrée des coquilles.
    • Comme sur le Sony, les coussinets sont clipsés à la coquille. Il suffit d'insister avec la spatule pour les détacher. Une solution efficace, mais pas aussi élégante que celle de l'AirPods.

    • Contrairement à ses collègues du Sony et de l'AirPods, le morceau de tissu qui recouvre la grille des haut-parleurs ne s'enlève pas en même temps que le coussinet. Les tissus marqués L et R sont légèrement collés en place. Les enlever sans rien déchirer est donc un peu délicat.

    • Juste en dessous, des vis Torx Security montent la garde à l'entrée des coquilles.

    • Chacune des deux est remplie d'une salade de câbles. Mais celle de droite, la demeure du circuit imprimé principal, est un véritable mic-mac.

    • Le circuit imprimé abrite un système sur une puce (SoC) audio Bluetooth CSRA68105 Qualcomm. Voici des photos haute résolution du circuit si vous avez envie de faire des investigations : recto et verso.

  22. La batterie de 2,39 Wh se trouve au fond de la coquille gauche, à côté du transducteur. De longs fils la relient à une puce de contrôle, mais les connexions sont soudées. Nouvelle bof : il faut dévisser l'arceau pour le retirer, mais aussi le dessouder pour le détacher complètement. Meilleure nouvelle : la prise jack de 2,5 mm est modulaire et juste vissée. Mauvaise nouvelle : les microphones sont  ensevelis sous la colle.  Autre mauvaise nouvelle : la puce de contrôle USB-C est modulaire, mais fixée par des rivets en plastique. Pourquoi donc ?
    • La batterie de 2,39 Wh se trouve au fond de la coquille gauche, à côté du transducteur. De longs fils la relient à une puce de contrôle, mais les connexions sont soudées.

    • Nouvelle bof : il faut dévisser l'arceau pour le retirer, mais aussi le dessouder pour le détacher complètement. Meilleure nouvelle : la prise jack de 2,5 mm est modulaire et juste vissée.

    • Mauvaise nouvelle : les microphones sont ensevelis sous la colle. Autre mauvaise nouvelle : la puce de contrôle USB-C est modulaire, mais fixée par des rivets en plastique. Pourquoi donc ?

    • Pour résumer :

    • Les coussinets, les transducteurs, la prise jack de 2,5 mm et les boutons sont accessibles et remplaçables.

    • On accède facilement à la batterie, mais elle est collée. De plus, la connexion de sa puce est soudée.

    • Des masses de colle thermofusible empêchent de retirer les microphones et d'autres composants ; le port USB-C est riveté par des fixations à usage unique ; le retrait de l'arceau prête à confusion et nécessite de la soudure (poussée).

  23. Au final, l'AirPods Max et ses composants complexes, usinés avec précision, nous font plus penser à une montre mécanique qu'à un casque.
    • Au final, l'AirPods Max et ses composants complexes, usinés avec précision, nous font plus penser à une montre mécanique qu'à un casque.

    • Oui, il est complexe et la procédure d'ouverture des coquilles plutôt tendue en raison de l'usage de vis bizarres et de colle. Mais le premier casque circum-auriculaire d'Apple se révèle tout à fait accessible à l'entretien si vous avez tous les outils et êtes plein de bonne volonté pour un boulot fastidieux.

    • Nous apprécions les coussinets et l'arceau faciles à retirer. Quelles pépites de réparabilité pour un produit de la marque à la pomme !

    • Après démontage de quelques exemplaires concurrents, nous comprenons mieux les 629 €. Les casques Sony et Bose sont moins chers, mais quand on est à l'intérieur, le travail extrêmement soigné de l'AirPods Max saute aux yeux. Tout réussis qu'ils sont, les autres semblent de simples jouets à côté.

    • Assez parlé, nous sommes ravis d'attribuer notre premier indice de réparabilité supérieur à zéro à un AirPods…

  24. Dernières pensées
    • Les coussinets se fixent (se se détachent) magnétiquement. Aucun outil n'est nécessaire.
    • L'arceau se détache des coquilles d'un simple coup de trombone ou d'outil éjecteur de carte SIM. Ni câble ni complication.
    • Les transducteurs et la batterie sont fixés par des vis et branchés à des connexions favorables à la réparation.
    • Même si les vis sont toujours préférables à la colle, le nombre total de types de vis est sidérant. Vous aurez besoin d'un kit d'outils poussé, même pour notre standard.
    • Les coquilles sont gardées par des vis Pentalobe et de la colle, ce qui complique les réparations intérieures.
    Indice de réparabilité
    6
    Indice de réparabilité de 6 sur 10
    (10 étant le plus facile à réparer)

Merci à ces traducteurs :

en fr

90%

Claire Miesch nous aide à réparer le monde ! Vous voulez contribuer ?
Commencez à traduire ›

38 commentaires

Perhaps less aluminum is removed from the headphone that doesn’t have the batteries. That would offset the weight.

Colin Stalter - Réponse

I have to say that is some gorgeous construction for a consume headphone. I realize these headphones are in the upper end of consumer head phone prices. But they do remind me of what the original iphone felt like compared to all the plastic phones of the day. I’m really curious if all those chips and mics really do create “better” sound. I really think apple should have included 32gb of flash for onboard music storage. Especially at this price point. It would allow even lossless music to be enjoyed on these.

Paul Soares - Réponse

I agree, on board storage is a brilliant idea. Unless these have a very balanced frequency response and not a hyped consumer sound then that kinda defeats the purpose of lossless.

DMN -

The frequency response has been tested (search Crinacle). It’s definitely a consumer oriented frequency response with some bass and treble boost, but they do the bass boost better than the other 350 dollar noise cancelling twins with a ramp up that only starts below 100Hz. Of course, these aren’t studio monitors, and most consumers will prefer this FR. If that’s worth over double the price of the frequently on sale Sony’s is another question.

tipoo -

Crinacle’s review is really flawed imo, he completely ignores the fact that the headphones should be measured against a harmon curve, and not whatever hybrid he’s using there with completely flat bass (wtf). Measured against a harmon curve the APMs do amazing.

Nate -

Ajouter un commentaire

Nombre de vues :

Dernières 24 heures : 83

7 derniers jours : 563

30 derniers jours : 2,438

Total : 180,257