Aller au contenu principal

Réparez vos affaires

Droit à la réparation

Pièces & Outils

Anglais
Français

Traduction de l’étape 11

Étape 11
We slowly peel away the keyboard backlight, hoping to find Magic underneath. The backlight assembly consists of a flexible diffuser, which carries light from LEDs along the edges. Flexible diffusers are common, but this one looks specially etched, possibly to maximize brightness and evenness. Underneath the backlight, we spot some Pentalobe P2 screws along the edges of the metal keyboard frame. Could it be? Can we unscrew this thing to swap a busted key after a Dorito-fueled type-a-thon?
  • We slowly peel away the keyboard backlight, hoping to find Magic underneath.

  • The backlight assembly consists of a flexible diffuser, which carries light from LEDs along the edges. Flexible diffusers are common, but this one looks specially etched, possibly to maximize brightness and evenness.

  • Underneath the backlight, we spot some Pentalobe P2 screws along the edges of the metal keyboard frame. Could it be? Can we unscrew this thing to swap a busted key after a Dorito-fueled type-a-thon?

  • Nooooo! Once again, the keyboard assembly is riveted down. Though the switches are likely less vulnerable to crumbly assailants, the keyboard itself isn't any more repairable than the Butterfly boards.

  • It's basically 2016 all over again: we've got a new keyboard married to a non-serviceable design, with only Apple's word that it "won't break." And this one isn't even a part of the Keyboard Service Program, so ... : /

  • The one glimmer of hope is that this new keyboard design is extremely similar to past Apple keyboards that have mostly withstood the test of time.

  • Refusing to leave this keyboard interaction empty-handed, we pry up the keyboard as much as we can to get a glimpse at what makes it click. We are rewarded with a look at the flexible PCB layer sandwiched between the key and the metal backplate where the button presses happen ... but no magic.

Nous décollons soigneusement le module rétroéclairage du clavier, dans l'espoir de trouver Magic derrière.

Ce module consiste en un diffuseur flexible éclairé par des LED réparties sur les bords. Les diffuseurs flexibles sont courants, mais celui-ci porte un motif particulièrement raffiné, probablement pour maximiser la luminosité et la régularité.

En dessous, nous repérons quelques vis Pentalobe P2 le long des bords du châssis métallique de l'écran. Est-ce possible ? Pourrons-nous dévisser ce truc pour échanger une touche en panne après un marathon typographique carburé aux chips ?

Nooooon ! Une fois de plus, le clavier est solidement fixé en place. Bien que les touches supportent mieux les miettes, le clavier même est aussi irréparable que ses confrères avec nœud papillon.

En gros, c'est l'année 2016 qui recommence : voilà un nouveau clavier combiné à un design hostile à l'entretien, avec la parole d'Apple "il n'y aura pas de casse! De plus, celui-ci ne fait pas partie de leur programme de réparation du clavier, donc… : /

Il reste une dernière lueur d'espoir. Ce nouveau modèle de clavier ressemble beaucoup aux anciens claviers Apple qui ont déjà résisté avec succès à la marche du temps.

Refusant de quitter le clavier les mains vides, nous le soulevons autant que possible pour voir ce qui lui permet de faire clic. Nous sommes récompensés par la vue du circuit imprimé flexible pris en sandwich entre les touches et la plaque métallique où les touches se heurtent, mais il n'y a rien de magique.

Vos contributions sont faites dans le cadre de la licence open source Creative Commons.