Règles pour mettre à jour un ordinateur ¶ 

Nous avons mis à jour et réparé des centaines de systèmes au fil des ans et appris beaucoup de leçons à la dure. Voici les règles que nous observons. Nous admettrons que nous ne prenons pas toujours au pied de la lettre chacune de ces étapes quand nous faisons quelque chose de simple comme changer une carte vidéo, mais vous ne vous tromperez pas si vous les suivez jusqu'à ce que vous ayez assez d'expérience pour savoir quand il est sûr de s'en passer.

Sauvegardez tout ¶ 

Deux fois. Effectuez un contrôle de validation si nécessaire, pour vous assurer que le contenu de la sauvegarde correspond à celui du disque dur. Mieux encore, effectuez au moins une restauration partielle dans un répertoire de travail pour vous assurer que vos sauvegardes sont lisibles. Si vous êtes connecté à un réseau, copiez au moins vos fichiers de données et de configuration sur un lecteur réseau. S'il y a de la place sur le lecteur réseau, créez un dossier temporaire et copiez tout le contenu du disque dur de la machine sur le point de subir une intervention chirurgicale. Si vous n'avez pas de réseau mais que vous disposez d'un graveur de CD ou de DVD, sauvegardez au moins vos fichiers de données et de configuration importants sur des disques optiques. Environ 99 fois sur 100, tout cela sera un effort inutile. La centième fois où tout ira de travers vous remboursera pour les 99 autres. Assurez-vous de vérifier la maintenance du système informatique, qui traite des sauvegardes et de la maintenance préventive en détail.

Assurez-vous d'avoir tout ce dont vous avez besoin avant de commencer ¶ 

Vérifiez que vous disposez du matériel, des logiciels et des outils dont vous aurez besoin. Vous n'avez pas envie de devoir vous arrêter à la moitié de votre mise à niveau pour partir à la recherche d'un petit tournevis cruciforme ou pour pour aller acheter un câble dans un magasin. Si votre système peut démarrer à partir du lecteur optique, configurez-le pour le faire et testez-le avant de continuer. Sinon, assurez-vous que vous avez une disque de démarrage avec des pilotes pour votre lecteur optique, et testez-le avant de commencer à démonter des choses. Créez un nouveau disque de réparation d'urgence immédiatement avant de commencer la mise à niveau. Assurez-vous que vous disposez des disques de distribution pour le système d'exploitation, les Service Pack, le logiciel de sauvegarde et les pilotes spéciaux dont vous avez besoin. Si vous démontez votre seul PC, téléchargez les pilotes dont vous aurez besoin et copiez les versions décompressées ou exécutables sur des disquettes, ou gravez-les sur un CD avant de réparer l'ordinateur.

Assurez-vous de pouvoir obtenir les réponses dont vous avez besoin ¶ 

Lisez d'abord le manuel. Une lecture rapide permet souvent de découvrir des problèmes et astuces susceptibles de rendre la mise à niveau beaucoup plus fluide. Vérifiez le site web pour tout nouveau composant que vous installez. Vous trouverez souvent des FAQ (Foire aux questions), des fichiers lisez-moi, des pilotes mis à jour et autres informations qui peuvent faire la différence entre une mise à niveau sans problème et un gros désordre. En fait, la qualité du site web qui prend en charge un composant est un facteur important dans notre décision d'achat, et nous vous suggérons de la prendre en compte pour la vôtre. Avant même d'envisager l'achat d'un composant majeur, nous vérifions sur le site web s'il est susceptible d'avoir des réponses à toutes les questions qui pourraient survenir.

Faites fonctionner la technologie pour vous ¶ 

Vous pourriez avoir le choix entre une manière manuelle lente et une manière automatique rapide d'accomplir une tâche donnée. Le moyen le plus simple pourrait être de dépenser quelques dollars pour un programme utilitaire spécial, ce qui pourrait aussi vous épargner des heures d'essais et d'erreurs, de travail manuel et d'aggravations. Par exemple, si vous remplacez un disque dur, vous pouvez déplacer le contenu du disque existant vers le nouveau disque en passant des heures à effectuer une sauvegarde et une restauration, ou bien vous pouvez utiliser un utilitaire gratuit ou bon marché qui fait la même chose en quelques minutes. (La plupart des disques durs sont désormais livrés avec un logiciel permettant de migrer automatiquement vos données et vos programmes de l'ancien disque dur vers le nouveau disque dur. Tout ce que vous avez à faire est de le télécharger sur le site web du fabricant.)

Prenez des notes pour tout ¶ 

Lors d'une mise à niveau, il est souvent important de pouvoir revenir à votre point de départ. Si vous venez de passer une heure à échanger des composants et à changer des cavaliers, il est presque impossible de se souvenir de ce qui s'est passé à l'origine. Alors, enregistrez chaque changement comme vous le faites. Utilisez un appareil photo numérique pour prendre des prises de vue rapprochées "avant" chaque changement, dicter les détails de chaque changement dans un enregistreur vocal numérique ou simplement prendre des notes écrites détaillées.

Changez une chose à la fois ¶ 

Quand vous remplacez de multiples composants, changez une chose à la fois. Si vous remplacez votre carte graphique et ajoutez plus de mémoire vive, laissez votre ancienne carte graphique en place jusqu'à que la nouvelle mémoire vive soit installée et fonctionne. Si vous échangez plusieurs composants simultanément, les problèmes sont plus difficiles à résoudre, car vous ne savez jamais quel changement a causé le problème.

Reliez-vous fréquemment à la terre pour éviter les dommages causés par l'électricité statique ¶ 

De nombreux composants PC sont vulnérables à l'électricité statique, en particulier les processeurs et la mémoire. Le moyen le plus simple d'éviter d'endommager les composants consiste à vous relier à la terre fréquemment pendant que vous travaillez sur le système. Pour ce faire, touchez le châssis en métal ou l'alimentation électrique, comme indiqué dans Figure 2-1. Vous n'avez pas besoin de garder le système branché pendant que vous travaillez dessus ; le châssis et l'alimentation fournissent un "dissipateur" suffisant pour dissiper toute charge statique.

Block Image

Figure 2-1 : Reliez-vous à la terre en touchant le châssis ou l'alimentation

Gardez la trace des vis et des autres petites pièces ¶ 

Démonter un PC produit un nombre incroyable de vis et d'autres petites pièces. Lorsque vous démontez un PC, organisez ces pièces à l'aide d'un carton à œufs ou d'un vieux bac à glaçons. Une vis errante laissée sur le sol peut détruire un aspirateur ou, si elle est laissée dans le boîtier, peut même court-circuiter et détruire la carte mère. Assurez-vous de n'oublier aucune petite pièce lorsque vous remontez le PC.

Utilisez la force si nécessaire, mais utilisez-la avec précaution ¶ 

Beaucoup de livres vous disent de ne jamais rien forcer, et c'est un bon conseil. Si faire quelque chose nécessite de trop forcer, il y a de fortes chances qu'une pièce soit mal alignée, que vous n'ayez pas retiré une vis ou quelque chose de similaire. Mais parfois, il n'y a pas le choix : il vous faut judicieusement forcer. Par exemple, les câbles d'alimentation sont parfois tellement serrés que la seule façon de les enlever est de les saisir avec des pinces et de tirer fort. Certaines cartes d'extension et leur fente sont si bien ajustées que vous devez appuyer très fort pour insérer la carte. Dans un tel cas de figure, vérifiez que tout est aligné et se présente comme il se doit (et qu'aucun fil de sécurité obstrue la fente). Ensuite, utilisez la force nécessaire pour faire le travail, ce qui peut être important.

Vérifiez et revérifiez avant de démarrer l'alimentation ¶ 

Un technicien PC expérimenté effectue une analyse rapide de l'ensemble du PC avant d'effectuer le test de fumée en mettant le PC sous tension. Ne sautez pas cette étape et ne sous-estimez pas son importance. La plupart des PC qui échouent au test de fumée le font parce que cette étape a été ignorée. Jusqu'à ce que vous ayez acquis de l'expérience, vous mettrez plusieurs minutes pour vérifier que tous les composants sont sûrs et les câbles connectés correctement, qu'il n'y a ni vis desserrées, ni outils ni autres pièces métalliques risquant de causer un court-circuit, etc. Une fois que vous vous sentez à l'aise à l'intérieur des PC, cette étape prend 15 secondes, mais cela peut être les 15 secondes les plus importantes de toute la mise à niveau. (D'habitude, nous soulevons l'étui et le secouons, puis le pivotons verticalement et vers l'arrière pour voir si quelque chose bouge.)

Commencez doucement pour le premier démarrage ¶ 

Le moment le plus dangereux est le premier allumage du PC. Faites ce qui est nécessaire pour minimiser les dommages si le test de fumée échoue. Si le système échoue de manière catastrophique, ce qui arrive parfois, peu importe avec quel soin vous travaillez : ne risquez pas plus de composants que nécessaire. Si vous installez une nouvelle carte vidéo rapide et une nouvelle alimentation pour prendre en charge sa consommation d'énergie supérieure, par exemple, installez d'abord la nouvelle alimentation. Une fois que vous êtes sûr que cela fonctionne correctement, installez votre nouvelle carte vidéo coûteuse.

Ne jetez pas les vieilles affaires ¶ 

Ne jetez pas les composants que vous retirez. Avec de nouveaux disques durs vendus à 0,10 € le gigaoctet et des SSD vendus à 0,50 € le gigaoctet (mise à jour des prix 2017), un vieux disque dur de 250 Go (ou un SSD de 128 Go) peut ne pas sembler intéressant. Mais vous pourriez être heureux de l'avoir la prochaine fois que vous aurez besoin de dépanner votre système. (Il peut également être utile si vous l'insérez dans l'un des boîtiers de disques externes USB / FireWire décrits dans Périphériques de stockage externes.) Malgré ces annonces scolaires par correspondance montrant un technicien utilisant un oscilloscope pour dépanner un PC , personne ne le fait vraiment de cette façon. Dans le monde réel, vous dépannez les PC en échangeant des composants. Ce serait plutôt la démarche d'un électronicien sur des composants plus chers à remplacer que à réparer.

Garder les vieux composants que vous retirez pendant les mises à niveau est un moyen pratique (et gratuit) d'accumuler les pièces de rechange dont vous aurez besoin plus tard pour résoudre les problèmes avec ce PC ou un autre. Marquez-les «OK», sortez-les et mettez-les sur l'étagère. Inversement, étiquetez les mauvaises choses «HS», même si vous allez le jeter. Il n'y a rien de plus frustrant en cas d'urgence que de découvrir que le disque dur non étiqueté à l'arrière de votre placard est mort.

Laissez le boîtier ouvert jusqu'à ce que vous soyez sûr que tout fonctionne ¶ 

Terminez la mise à niveau ou réparez et testez le système avant de remonter le boîtier. Sinon, vous pourriez vous retrouver à assembler et démonter le boîtier à plusieurs reprises. Le corollaire à cette règle est que vous devriez toujours remettre la couverture sur le boîtier lorsque vous avez terminé de travailler. Les boîtiers sont conçus pour diriger l'air de refroidissement entre les principaux composants, processeurs et radiateur, mais cette ingénierie est inutile si vous utilisez le PC à découvert. Reposez le boîtier pour éviter de surchauffer les composants. L'autre bonne raison de reposer le boîtier est que l'exploitation d'un système sans boîtier libère de grandes quantités de Radio Fréquence (RF) dans l'environnement. Un système non couvert peut interférer avec les radios, moniteurs, téléviseurs et autres composants électroniques sur un large rayon. (Un boîtier sert entre autres de cage de Faraday pour bloquer les RF sortantes mais également les entrantes).

Pour en savoir plus : travailler sur un ordinateur

Merci à ces traducteurs :

100%

Ces traducteurs nous aident réparer le monde ! Vous voulez contribuer ?
Commencez à traduire ›

Ajouter un commentaire

Voir les statistiques:

Dernières 24 heures : 0

7 derniers jours : 5

30 derniers jours : 25

Total : 1,969