Aller au contenu principal

Réparez vos affaires

Droit à la réparation

Pièces & Outils

Vidéo d'introduction

Introduction

Mise à jour de la vue éclatée : Samsung avait essayé de faire disparaître notre première vue éclatée de la toile il y a cinq mois, nous voilà de retour aujourd'hui avec un démontage de la version finale vraiment-pour-de-bon du Galaxy Fold enfin commercialisé. Ce modèle inclut les toutes dernières mises à jour pour une meilleure durabilité. Suffiront-elles ou la conception a raté sur toute la ligne ? Rejoignez-nous sur le plateau de démontage de Galaxy Fold. Lever de rideau sur le deuxième volet Re-Dépliage !

Si vous voulez rester au courant des derniers cancans du monde de la technique, suivez-nous sur Instagram et Twitter. Nous livrons aussi directement sur commande nos newsletters.

Cette vue éclatée n'est pas un tutoriel de réparation. Pour réparer votre Samsung Galaxy Fold, utilisez notre manuel de réparation.

  1. Nous aimons passer en revue les spécifications d'un nouveau téléphone avant de nous lancer dans un démontage. Cette fois, nous n'avons qu'à recopier notre propre travail. Ces spécifications sont presque les mêmes qu'en avril dernier : Écran principal Dynamic AMOLED Infinity Flex de 7,3 pouces (résolution de 2152 sur 1536 pixels, 362 ppp) et écran de couverture super AMOLED de 4,6 pouces (720 sur 1680 pixels, 399 ppp)
    • Nous aimons passer en revue les spécifications d'un nouveau téléphone avant de nous lancer dans un démontage. Cette fois, nous n'avons qu'à recopier notre propre travail. Ces spécifications sont presque les mêmes qu'en avril dernier :

    • Écran principal Dynamic AMOLED Infinity Flex de 7,3 pouces (résolution de 2152 sur 1536 pixels, 362 ppp) et écran de couverture super AMOLED de 4,6 pouces (720 sur 1680 pixels, 399 ppp)

    • Processeur octa-core 64 bits Snapdragon 855 Qualcomm

    • 12 Go de RAM avec un stockage interne de 512 Go

    • Six caméras au total, d'avant en arrière : caméra selfie "mode fermé" de 10 MP, caméra selfie "mode ouvert" de 10 MP, caméra à détection de profondeur RGB de 8 MP, caméra arrière ultra-large de 16 MP, caméra arrière grand angle de 12 MP, caméra téléobjectif arrière de 12 MP

    • Lecteur d'empreintes digitales capacitif / Bouton Bixby

    • Port USB Type-C / de transfert de données (mais pas l'ombre d'une prise jack)

    • Oh ! On dirait que le frêle papillon a un peu grossi depuis la dernière fois que nous l'avons vu. Il a pris quelque 13 grammes et en pèse à présent 276.

  2. Nouveauté sur cette version : des instructions d'entretien détaillées, y compris pour vous avertir qu'il ne faut ni trop appuyer sur la vitre tactile ni exposer l'appareil à la poussière. On dirait que Samsung tient à ce que nous prenions soin de ce truc… mais garde le silence au sujet d'un éventuel démontage… On continue alors ? "Quand vous pliez votre appareil, veuillez ne laisser aucun objet, ni carte, ni pièce de monnaie, ni clé sur l'écran." Jamais nous ne ferions une chose pareille.
    • Nouveauté sur cette version : des instructions d'entretien détaillées, y compris pour vous avertir qu'il ne faut ni trop appuyer sur la vitre tactile ni exposer l'appareil à la poussière.

    • On dirait que Samsung tient à ce que nous prenions soin de ce truc… mais garde le silence au sujet d'un éventuel démontage… On continue alors ?

    • "Quand vous pliez votre appareil, veuillez ne laisser aucun objet, ni carte, ni pièce de monnaie, ni clé sur l'écran." Jamais nous ne ferions une chose pareille.

    • Au cas où vous n'ayez encore jamais croisé un de ces petits gars, voyez-le ici à côté de quelques collègues  :

    • En mode "plié", il est plus élancé, plus haut, mais bien plus épais qu'un Galaxy S10+.

    • En mode "déplié", il est mmh… grand. Pas tout à fait autant qu'un iPad mini 5, mais les joints sont étroits, donc en termes de taille d'écran utilisable, les deux appareils se valent bien.

    • Il se plie aussi beaucoup plus facilement qu'un iPad Pro et sans qu'il pleuve des éclats de verre.

  3. Samsung a consolidé quelques-uns des points faibles que nous avions auparavant déplorés. Les deux points d'entrée les plus évidents pour les débris fatals à l'écran se trouvaient de part et d'autre de la pliure, là où un espace important s'ouvrait dans la bordure en plastique dur.
    • Samsung a consolidé quelques-uns des points faibles que nous avions auparavant déplorés.

    • Les deux points d'entrée les plus évidents pour les débris fatals à l'écran se trouvaient de part et d'autre de la pliure, là où un espace important s'ouvrait dans la bordure en plastique dur.

    • Nous sommes ravis de voir que Samsung a rajouté un petit cache de protection pour fermer l'espace et empêcher nos outils les débris de s'introduire derrière l'écran.

    • Quand l'écran est fermé, il est protégé. Mais la pliure est toujours flanquée de trous où nos médiators n'ont aucun mal à s'introduire. Même si ces trous ne risquent pas d'abîmer immédiatement l'écran, c'est sûr qu'ils vont attirer la saleté.

    • On dirait que Samsung essaye de combler les points d'entrée les plus menaçants, mais sceller complètement un téléphone avec autant de composants mobiles est un véritable défi. Nous sommes curieux de voir comment les futurs appareils pliables le relèveront.

  4. Nous avons déjà mentionné qu'il était gros ? Un téléphone pliable, c'est cool, mais aussi difficile à caser dans un jean étroit. La zone de la charnière est la plus dense, entre autres parce que l'écran ne se ferme pas complètement à plat.  Il ressemble plus à un classeur qu'à un livre et seuls les bords externes se touchent. Plier vers l'intérieur au lieu de déplier vers l'extérieur permet d'avoir un rayon plus faible et de disposer les caméras différemment. Petite pensée pour l'approche de Huawei et du prochain Mate X.
    • Nous avons déjà mentionné qu'il était gros ? Un téléphone pliable, c'est cool, mais aussi difficile à caser dans un jean étroit.

    • La zone de la charnière est la plus dense, entre autres parce que l'écran ne se ferme pas complètement à plat. Il ressemble plus à un classeur qu'à un livre et seuls les bords externes se touchent.

    • Plier vers l'intérieur au lieu de déplier vers l'extérieur permet d'avoir un rayon plus faible et de disposer les caméras différemment. Petite pensée pour l'approche de Huawei et du prochain Mate X.

    • En mode déplié, l'écran principal présente une bordure légèrement surélevé, qui fait le tour des coins et se sent au toucher. Elle est probablement censée protéger l'écran quand il est plié ou posé à l'envers sur une table.

    • Selon la rumeur, le scandaleux protecteur d'écran s'étale à présent jusque sous la bordure surélevés de l'écran, à l'abri des mains curieuses. Cela le mettra-t-il à l'abri des nôtres ? A priori non.

    • Le téléphone est livré -plié, mais même si vous le pliez juste une fois, la marque de la pliure se voit tout de suite.

  5. Enfin, nous sommes ici pour le démonter, pas pour le déplier. Il est temps de trouver la porte d'entrée et de foncer ! Aux armes iOpeners ! Notre expérience nous dit que Samsung aime construire ses téléphones en commençant par l'avant et en finissant par poser la coque arrière, donc nous allons de ce côté. À notre grande surprise, il suffit de juste chauffer un peu la colle avec notre iOpener pour décoller facilement la première des coques arrière. Nous voilà dans la place !
    • Enfin, nous sommes ici pour le démonter, pas pour le déplier. Il est temps de trouver la porte d'entrée et de foncer ! Aux armes iOpeners !

    • Notre expérience nous dit que Samsung aime construire ses téléphones en commençant par l'avant et en finissant par poser la coque arrière, donc nous allons de ce côté.

    • À notre grande surprise, il suffit de juste chauffer un peu la colle avec notre iOpener pour décoller facilement la première des coques arrière. Nous voilà dans la place !

    • Les angles de l'habituel bord incurvé des Samsung, tel celui que nous récemment enlevé du Note 10+, sont une plaie quand on veut faire levier, cette ouverture plus plate est donc la bienvenue.

  6. Les coques arrière, même légèrement collées, causent des maux de tête aux réparateurs. Nous avons réussi à nous en débarrasser, mais ces vis nous gâtent vraiment. À conception loufoque, vis cruciformes lambda. Notre premier lever de rideau révèle  des pièces Samsung plutôt standard. La première à sortir est l'ensemble bobine de recharge sans fil et antenne. Cette moitié ressemble beaucoup à un téléphone complet, il manque juste un haut-parleur et un moteur de vibration.
    • Les coques arrière, même légèrement collées, causent des maux de tête aux réparateurs. Nous avons réussi à nous en débarrasser, mais ces vis nous gâtent vraiment. À conception loufoque, vis cruciformes lambda.

    • Notre premier lever de rideau révèle des pièces Samsung plutôt standard. La première à sortir est l'ensemble bobine de recharge sans fil et antenne.

    • Cette moitié ressemble beaucoup à un téléphone complet, il manque juste un haut-parleur et un moteur de vibration.

    • Qu'allons-nous donc dénicher dans l'autre moitié ?

  7. Regardez, un téléphone est attaché au téléphone ! Nous nous mettons à l'ouvrage pour ouvrir la seconde moitié de ce téléphone, composé d'un écran de notification relativement petit et de joints plutôt massifs. Un peu de chaleur suffit et l'écran avant non pliable sort sans faire trop d'histoires, pour un Samsung. Les bords plats et les joints larges sont un atout. Cela contribue à un look décalé, mais laisse suffisamment de place pour faire levier sans poignarder le fragile panneau OLED.
    • Regardez, un téléphone est attaché au téléphone ! Nous nous mettons à l'ouvrage pour ouvrir la seconde moitié de ce téléphone, composé d'un écran de notification relativement petit et de joints plutôt massifs.

    • Un peu de chaleur suffit et l'écran avant non pliable sort sans faire trop d'histoires, pour un Samsung.

    • Les bords plats et les joints larges sont un atout. Cela contribue à un look décalé, mais laisse suffisamment de place pour faire levier sans poignarder le fragile panneau OLED.

    • Une fois l'écran retourné, nous découvrons que le panneau OLED est fabriqué par Samsung, ce qui n'est une surprise pour personne.

    • Le contrôleur tactile S6SY761X de Samsung est également de la partie. Nous l'avons déjà rencontré dans presque tous les démontages d'appareils Samsung.

  8. Kits pour Nintendo Switch

    Une solution rapide pour reprendre le jeu

    Acheter un kit pour Switch

    Kits pour Nintendo Switch

    Une solution rapide pour reprendre le jeu

    Acheter un kit pour Switch
  9. Une batterie, deux batteries, des batteries  beaucoup trop collées. L'alcool isopropylique et bon nombre de jurons en viennent à bout, come d'hab avec Samsung. Si vous aimez les chiffres, la batterie frontale, qui est la plus grande, mesure 42,2 x 76,15 x 3,8 mm et la batterie qui occupe la partie arrière avec toutes les caméras mesure 42,7 x 64,3 x 4,6 mm. Et voilà les mesures qui comptent : 8,22 et 8,65 Wh ou 2135 mAh et 2245 mAh.
    • Une batterie, deux batteries, des batteries beaucoup trop collées. L'alcool isopropylique et bon nombre de jurons en viennent à bout, come d'hab avec Samsung.

    • Si vous aimez les chiffres, la batterie frontale, qui est la plus grande, mesure 42,2 x 76,15 x 3,8 mm et la batterie qui occupe la partie arrière avec toutes les caméras mesure 42,7 x 64,3 x 4,6 mm.

    • Et voilà les mesures qui comptent : 8,22 et 8,65 Wh ou 2135 mAh et 2245 mAh.

    • Prises individuellement, elles sont moins puissantes que les 11+ Wh caractéristiques des S10, mais à elles deux, elles fournissent 16,87 Wh.

    • C'est inférieur à la puissance de la plupart des tablettes, y compris les 19,32 Wh du nouvel iPad Mini. Mais bon quand on pense qu'il s'agit là d'un smartphone, c'est plutôt impressionnant, non ?

  10. Un signe à côté de la carte mère ! Un sympathique et consciencieux monteur a inscrit les lettres TD sur le dissipateur thermique. Cela ne peut que signifier Tear Down. Samsung ? C'était vous ? Qu'est-ce que vous vouliez dire ? Vous avez peut-être déjà dépensé 2000 dollars pour une superbe caméra DSLR ou sans miroir, on peut donc juger que les six caméras dans les replis de ce châssis sont appropriés. Un prix de consolation ? La dernière fois que nous avions vu autant de caméras dans un smartphone, c'était chez le petit dernier de Huawei, le P30 Pro.
    • Un signe à côté de la carte mère ! Un sympathique et consciencieux monteur a inscrit les lettres TD sur le dissipateur thermique. Cela ne peut que signifier Tear Down. Samsung ? C'était vous ? Qu'est-ce que vous vouliez dire ?

    • Vous avez peut-être déjà dépensé 2000 dollars pour une superbe caméra DSLR ou sans miroir, on peut donc juger que les six caméras dans les replis de ce châssis sont appropriés. Un prix de consolation ?

    • La dernière fois que nous avions vu autant de caméras dans un smartphone, c'était chez le petit dernier de Huawei, le P30 Pro.

    • Nous alignons les yeux qui ne clignotent plus :

    • Caméras arrière téléobjectif de 12 MP et grand angle de 12 MP

    • Caméra arrière ultra-grand angle de 16 MP

    • Caméra selfie (en haut) de 10 MP et caméra de détection de profondeur RGB de 8 MP "mode déplié"

    • Caméra frontale selfie de 10 MP "mode plié"

  11. Allons admirer la carte mère de gauche. Est-ce qu'il s'agit de joints en silicone autour des connecteurs des nappes ? Cela y ressemble beaucoup en tout cas. Nous avions déjà repéré de telles mesures de protection dans l'iPhone 6s, mais c'est inhabituel dans les produits Samsung. Quand le châssis n'est pas étanche, c'est comme ça que vous protégez (un peu) la carte. Et voici le silicium que nous avons trouvé sur cette carte :
    • Allons admirer la carte mère de gauche.

    • Est-ce qu'il s'agit de joints en silicone autour des connecteurs des nappes ? Cela y ressemble beaucoup en tout cas. Nous avions déjà repéré de telles mesures de protection dans l'iPhone 6s, mais c'est inhabituel dans les produits Samsung. Quand le châssis n'est pas étanche, c'est comme ça que vous protégez (un peu) la carte.

    • Et voici le silicium que nous avons trouvé sur cette carte :

    • MPB02 607RDF 1911TXK, probablement un CI de gestion d'alimentation

    • 52D0S05 607W1R G1912R7D

    • CS3SL40 A0IU1907

    • CS40L25 BIAHI849

    • ASL01 G1909 AAWA3 07R5Z

  12. Plus on est de fous, plus on rit ! Nous dénichons sur la carte mère de droite : RAM de 12 Go K3UHAHA Samsung posée sur processeur Snapdragon 855 Qualcomm
    • Plus on est de fous, plus on rit ! Nous dénichons sur la carte mère de droite :

    • RAM de 12 Go K3UHAHA Samsung posée sur processeur Snapdragon 855 Qualcomm

    • 512 Go de stockage flash eUFS KLUFG8RHDA-B2D1 Samsung

    • 78062 Qorvo, probablement un module front-end RF Fusion

    • SDR8150 Qualcomm

    • KM9307057 Murata

    • CI de gestion d'alimentation MAX77705C Maxim

    • P93205 IDT

  13. Et enfin sur le revers : Module front-end 78160 Skyworks
    • Et enfin sur le revers :

    • Module front-end 78160 Skyworks

    • Module amplificateur de son 77365 Skyworks

    • Module front-end low band 13716 Skyworks

    • PM8150 Qualcomm, probablement un CI de gestion d'alimentation

    • Codec audio Qualcomm WCD9431

    • Module front-end RF QDM3870 Qualcomm

    • Contrôleur NFC 80T17 NXP

  14. Maintenant que nous avons découvert ces intéressants composants internes, nous tournons notre attention vers la star du spectacle : l'écran OLED pliable en personne. La bordure intérieure à peine maintenue par un filet d'adhésif se laisse décoller sans résister. Nous avons habituellement une nette préférence pour la colle utilisée avec parcimonie, mais cette fois nous ne pouvons nous empêcher de nous demander si cette bordure se décolle avec le temps, ce qui mettrait l'écran en danger.
    • Maintenant que nous avons découvert ces intéressants composants internes, nous tournons notre attention vers la star du spectacle : l'écran OLED pliable en personne.

    • La bordure intérieure à peine maintenue par un filet d'adhésif se laisse décoller sans résister.

    • Nous avons habituellement une nette préférence pour la colle utilisée avec parcimonie, mais cette fois nous ne pouvons nous empêcher de nous demander si cette bordure se décolle avec le temps, ce qui mettrait l'écran en danger.

    • Elle est vraiment super fine : quand on la décolle, on se rend compte qu'elle recouvre à peine deux millimètres de l'écran.

    • Une fois débarrassés de la bordure, nous apercevons les nouveaux caches en plastique et en forme de T qui protègent les deux extrémités de la pliure de l'écran. Un joint extensible comble l'espace et se glisse en dessous de la barre verticale du T.

    • Il s'agit là d'une réelle amélioration par rapport au trou béant dans le Fold 1ère génération. Mais est-ce que cela suffira à empêcher les peluches et autres débris qui traînent dans votre poche de s'introduire dans l'écran ? Et à bloquer les fourmis ?

    • Espérons que vous vivez dans une bulle

  15. L'écran dépouillé de sa bordure est maintenant prêt à affronter une séance de levier. Nous avons évité la cérémonie de chauffe la dernière fois, mais il semble que Samsung n'a pas saisi sa chance cette fois : les ingénieurs voulaient que l'écran reste en place et ont ajouté une bande d'adhésif-goudron noire et bien collante. Seuls les bords extérieurs de l'écran adhèrent. C'est probablement pour permettre à l'écran de s'ouvrir et de se replier. Pour une fois, la difficulté relative du remplacement de l'écran n'est pas notre plus gros souci. Vous n'avez même pas besoin de faire tomber ce truc pour le casser. Remplacer l'écran semble donc inévitable, de quoi donner la chair de poule.
    • L'écran dépouillé de sa bordure est maintenant prêt à affronter une séance de levier. Nous avons évité la cérémonie de chauffe la dernière fois, mais il semble que Samsung n'a pas saisi sa chance cette fois : les ingénieurs voulaient que l'écran reste en place et ont ajouté une bande d'adhésif-goudron noire et bien collante.

    • Seuls les bords extérieurs de l'écran adhèrent. C'est probablement pour permettre à l'écran de s'ouvrir et de se replier.

    • Pour une fois, la difficulté relative du remplacement de l'écran n'est pas notre plus gros souci. Vous n'avez même pas besoin de faire tomber ce truc pour le casser. Remplacer l'écran semble donc inévitable, de quoi donner la chair de poule.

    • Samsung offre généreusement de le remplacer pour juste 130 € ou 149 $, mais seulement une fois, veillez donc avoir un toucher léger léger.

    • Évidemment, un substrat OLED en plastique est moins fragile que s'il était en verre, mais il y a d'autres façons de tomber en panne.

    • Une seule nappe d'écran ultra-large relie l'écran à la carte.

    • Cela signifie que le problème de "jelly scrolling" rapporté par le magazine The Verge est probablement lié au logiciel pilote d'écran, et non à un écran divisé.

    • Les ingénieurs auraient-ils pu mettre à jour le pilote d'écran avant le deuxième lancement ? Bien sûr ! Avons-nous allumé notre exemplaire pour vérifier avant de nous lancer dans le démontage ? Vous posez trop de questions.

  16. Voyons un peu : ceci devrait être l'écran renforcé dont nous avon tellement entendu parler. Il s'agit bien d'une couche supplémentaire en métal, similaire à la cotte de mailles entre les plaques de protection et l'écran. Derrière cette nouvelle couche de l'armure se cachent effectivement les plaques métalliques mentionnées plus haut, dont les bords adhèrent au châssis du téléphone. Cela permet de garder un axe non enduit de colle et un plus grand angle de dépliage. Avec tout ce métal, l'écran est étonnamment rigide, même quand il est séparé du châssis.
    • Voyons un peu : ceci devrait être l'écran renforcé dont nous avon tellement entendu parler. Il s'agit bien d'une couche supplémentaire en métal, similaire à la cotte de mailles entre les plaques de protection et l'écran.

    • Derrière cette nouvelle couche de l'armure se cachent effectivement les plaques métalliques mentionnées plus haut, dont les bords adhèrent au châssis du téléphone. Cela permet de garder un axe non enduit de colle et un plus grand angle de dépliage.

    • Avec tout ce métal, l'écran est étonnamment rigide, même quand il est séparé du châssis.

    • Une fois retiré du châssis, l'écran a l'air complètement plat. Ni pli ni entaille en vue.

    • La couche de protection en polymère avancé qui avait fait couler tellement d'encre est toujours intouchable. Mais du moins, Samsung a réduit la tentation en la faisant disparaître sous les bords de l'écran.

    • Nous n'arrivons toujours pas à croire que cette couche n'était pas à l'abri des regards indiscrets dès le départ. Elle ressemble tellement aux films de protection d'écran préinstallés des téléphones Galaxy S10. Comment a-t-on pu imaginer que personne ne voudrait tirer dessus ?

    • Nous supposons que retirer la couche est toujours fatal pour l'écran et vu que Samsung nous en prie si gentiment, nous n'y touchons pas… pour l'instant.

  17. Le prochain changement que nous remarquons sont les charnières, auparavant à découvert et maintenant recouvertes de ruban adhésif. Ce dernier est probablement censé bloquer la routes aux débris qui pourraient rentrer par les espaces de la charnière extérieure. Poussières et débris risquent toujours de s'introduire dans la charnière et d'encrasser l'engrenage au fil du temps, mais au moins l'écran est hors d'atteinte. D'après ce que nous savons, tout intrus entre l'écran fragile et sa plaque de protection métallique rigide risque de créer un point de pression fatal.
    • Le prochain changement que nous remarquons sont les charnières, auparavant à découvert et maintenant recouvertes de ruban adhésif. Ce dernier est probablement censé bloquer la routes aux débris qui pourraient rentrer par les espaces de la charnière extérieure.

    • Poussières et débris risquent toujours de s'introduire dans la charnière et d'encrasser l'engrenage au fil du temps, mais au moins l'écran est hors d'atteinte. D'après ce que nous savons, tout intrus entre l'écran fragile et sa plaque de protection métallique rigide risque de créer un point de pression fatal.

    • Fini de regarder fixement ce morceau de ruban adhésif ! Décollons-le pour voir un peu les charnières qui se cachent derrière.

  18. Au suivant ! Voici la charnière qui crée la magie du pliage. Elle ressemble beaucoup à celle du dernier Fold que nous avons croisé. Déployons-la pour voir de plus près : Quatre attaches montées sur ressort maintiennent l'écran en position "ouverte". Le système est bien fait et semble pouvoir durer longtemps. Deux charnières, fixées à l'axe central, une en haut et l'autre en bas, laissent un peu de jeu dans le mouvement horizontal afin d'absorber les torsions.
    • Au suivant ! Voici la charnière qui crée la magie du pliage. Elle ressemble beaucoup à celle du dernier Fold que nous avons croisé. Déployons-la pour voir de plus près :

    • Quatre attaches montées sur ressort maintiennent l'écran en position "ouverte". Le système est bien fait et semble pouvoir durer longtemps.

    • Deux charnières, fixées à l'axe central, une en haut et l'autre en bas, laissent un peu de jeu dans le mouvement horizontal afin d'absorber les torsions.

    • Une charnière centrale sert de système d'engrenage. Elle permet de distribuer uniformément la force exercée en ouvrant l'écran. Ainsi, les deux moitiés s'ouvrent en même temps.

    • Les deux nappes à l'emplacement astucieux servent de corps calleux entre les deux moitiés du téléphone. Chaque extrémité de la nappe est solidement fixée avant le pli, ce qui permet à la nappe de suivre le mouvement de pliage sans contrainte.

    • L'acheminement des nappes à travers les charnières pourrait poser de sérieux problèmes en fait de durabilité à long terme. Ce système semble fait pour durer, mais si ce n'est pas le cas, la nappe même est modulaire, contrairement à certaines de ses collègues.

    • Admirez un peu cette superbe charnière en action !

    • En haut : l'unique charnière arrondie coulissante.

    • Juste en dessous : une des attaches à ressort pour que l'écran reste ouvert,

    • Vers le bas : le système d'engrenage qui stabilise la partie centrale et distribue la force.

    • Samsung affirme que ces téléphones sont capables de s'ouvrir plus de 200.000 fois. Vu l'ingénieuse charnière, nous n'en doutons pas ! Mais nous préférerions préciser que les humains ne sont pas aussi soigneux que les robots de Samsung… En plus, même un robot différent n'aura pas les mêmes résultats.

  19. En dépit des améliorations, la vie de ce magnifique papillon aura trouvé une fin précoce tragique.
    • En dépit des améliorations, la vie de ce magnifique papillon aura trouvé une fin précoce tragique.

    • Samsung semble avoir silencieusement obéi à la plupart des suggestions pour améliorer la durabilité, que nous avions faites lors de notre premier démontage. Avec plaisir Samsung !

    • Nous avons déniché quelques caches au-dessus des trous de part et d'autre de la pliure, ainsi que du ruban adhésif autour de la partie intérieure de la charnière. Tout cela permet d'empêcher les débris de s'introduire derrière l'écran.

    • De plus, une couche supplémentaire de métal renforce l'arrière de l'écran.

    • Et enfin, le film protecteur de l'écran est légèrement plus grand et dissimule ses coins tentateurs derrière la bordure en plastique.

    • Cela dit, ce truc est toujours fragile. Attendons de voir ce que cela donne dans la réalité. De plus, pourquoi ces éléments manquaient sur le premier Fold ? En moins d'une semaine, les critiques (et nous) avaient pu identifier ses points faibles. Pourquoi diable mettre sur le marché un appareil dont on sait qu'il va se casser facilement ?

    • Bien qu'il soit plus facile d'ouvrir ce téléphone que d'autres, il n'en est pas moins hyper fragile. C'est de mauvais augure pour la réparation.

  20. Dernières pensées
    • Un seul tournevis cruciforme suffit à venir à bout de toutes les vis.
    • Beaucoup de composants sont modulaires et se remplacent individuellement.
    • Les éléments mécaniques du système de pliage risquent de s'user au fil du temps, ce qui sollicitera davantage les charnières et l'écran, donc augmentera la probabilité de les remplacer.
    • L'écran principal est très fragile. Vous allez très probablement devoir le remplacer un beau jour – à prix salé.
    • Il est possible, mais inutilement difficile, de remplacer la batterie. Le dissolvant est utile, cependant il risque d'abîmer certains éléments de l'écran.
    • Les vitres avant et arrière enduites de colle doublent le risque de casse et augmentent la difficulté au moment de débuter toute réparation.
    Score de réparabilité
    2
    Score de réparabilité de 2 sur 10
    (10 étant le plus facile à réparer)

Merci à ces traducteurs :

100%

Claire Rapp nous aide à réparer le monde ! Vous voulez contribuer ?
Commencez à traduire ›

33 commentaires

Now how did you get your hands on that little thing? Aren’t the folds supposed to be in the hands of tightly controlled tech reviewers? Don’t you risk being sued by samsung?

Pierre Gabory - Réponse

Sued by Samsung? Since when did disassembly become illegal? Have I missed something?

charkel -

Disassembly is legal. Trafficking in stolen goods is not.

Aaron Wright -

The moment the phone goes on sale, they have teams around the world that fly, drive and swim to go get them. These devices were announced and released … to the public, but they were pulled.

They’re not a flagship devices, hense there isn’t the hype and fan fare around them like a S10 and such.

Cameron Walker -

What would you recommend Samsung do in order to protect against ingress of debris at the hinge (including the small gap between the screen protector and the display when partially open)? Would some kind of silicon or mesh be sufficient? Just trying to theorize what could be done to resolve the issue.

Brodie Woods - Réponse

Ajouter un commentaire

Afficher les statistiques:

Dernières 24 heures : 22

7 derniers jours : 140

30 derniers jours : 873

Total : 220,704