Aller au contenu principal

Introduction

Bienvenue dans le monde des écouteurs sans fil, Fairphone ! Nous allons démonter la première contribution de l'entreprise néerlandaise dans cette catégorie en plein essor pour voir s'il y a des ressemblances avec leur gamme de smartphones – qui mène toujours le peloton sur notre échelle de réparabilité. (Non, nous ne mettons pas la pression.)

Restez au fait des gadgets dernier cri en vous abonnant à notre chaîne YouTube (n'oubliez pas d'activer la cloche des notifications) ou en nous suivant sur Instagram et Twitter. Vous pouvez également vous abonner à notre our newsletter pour être en première ligne dès qu'un gadget arrive sur notre table de démontage.

Cette vue éclatée n'est pas un tutoriel de réparation. Pour réparer votre Fairphone True Wireless Earbuds, utilisez notre manuel de réparation.

  1. Nous venons tout juste de démonter l'exemplaire Fairphone 4, mais nous n'en avons pas encore fini. Voyons un peu ce que les Fairpods, pardon écouteurs sans fil True Wireless ont à nous offrir : Détection intra-auriculaire et contrôle tactile Réduction active du bruit avec mode transparent
    • Nous venons tout juste de démonter l'exemplaire Fairphone 4, mais nous n'en avons pas encore fini. Voyons un peu ce que les Fairpods, pardon écouteurs sans fil True Wireless ont à nous offrir :

    • Détection intra-auriculaire et contrôle tactile

    • Réduction active du bruit avec mode transparent

    • Bluetooth 5.3, A2DP, HFP, AVRCP

    • Drivers 10 mm / 32 Ohm

    • Résistance aux éclaboussures IPX4

    • Ces écouteurs n'ont pas besoin d'une application pour être utilisés – une connexion Bluetooth suffit.

    • À titre de comparaison (de gauche à droite) : un exemplaire de chacun des écouteurs Fairphone, AirPods Pro, Nothing ear (1), Samsung Galaxy Buds Live et Galaxy Buds+.

  2. Nous démarrons notre démontage en enlevant le composant le plus démontable et nettoyable : les embouts flexibles – très comparables à ceux des modèles concurrents, dont les AirPods Pro. Avec trois options de tailles différentes, tout le monde devrait pouvoir trouver chaussure à son pied (ou écouteur à son oreille). Ensuite : Dans l'espoir de rester non destructif, nous cherchons une jointure et commençons à la trancher à l'aide d'un outil pour ouvrir – heureusement pas de chaleur requise. La plaque que nous décollons inclut les commandes tactiles, mais vos tapotements sont transmis par des contacts à ressort, donc pas de nappes-pièges en vue !
    • Nous démarrons notre démontage en enlevant le composant le plus démontable et nettoyable : les embouts flexibles – très comparables à ceux des modèles concurrents, dont les AirPods Pro. Avec trois options de tailles différentes, tout le monde devrait pouvoir trouver chaussure à son pied (ou écouteur à son oreille).

    • Ensuite : Dans l'espoir de rester non destructif, nous cherchons une jointure et commençons à la trancher à l'aide d'un outil pour ouvrir – heureusement pas de chaleur requise.

    • La plaque que nous décollons inclut les commandes tactiles, mais vos tapotements sont transmis par des contacts à ressort, donc pas de nappes-pièges en vue !

    • Une fois à l'intérieur, nous apercevons déjà la carte mère enduite de colle. La décoller en forçant semble peu judicieux, nous revenons donc un peu sur nos pas – et recourons à ce qui est devenu notre procédure d'ouverture standard dans la catégorie des écouteurs moyennement réparables.

  3. Nous mettons à présent la pression sur la partie haut-parleur des écouteurs, à l'aide de notre fidèle étau. Il déforme la coque extérieure juste assez pour que nous puissions ouvrir une fente – ou une brèche si vous préférez. Combiner pression et chaleur produit des diamant – et fait avancer notre démontage. Après quelques coups et piques, nous dénichons une minuscule batterie – mais elle est entourée de minuscules câbles et de soudure.
    • Nous mettons à présent la pression sur la partie haut-parleur des écouteurs, à l'aide de notre fidèle étau. Il déforme la coque extérieure juste assez pour que nous puissions ouvrir une fente – ou une brèche si vous préférez.

    • Combiner pression et chaleur produit des diamant – et fait avancer notre démontage.

    • Après quelques coups et piques, nous dénichons une minuscule batterie – mais elle est entourée de minuscules câbles et de soudure.

    • Donc ?

    • Est-il trop tôt pour dire que les indices visuels et les vis standard de Fairphone nous manquent déjà ?

  4. Nous décidons de retirer la batterie – autant pour libérer de la marge de manœuvre que parce que cette batterie aura bien un jour besoin d'être remplacée. (Fairphone affirme l'avoir conçue pour durer "deux fois plus longtemps" que la concurrence, mais cela ne veut pas dire grand-chose.) La minuscule batterie mesure seulement 10 sur 9,8 sur 5,6 mm et fournit  0,1 Wh (50 mAh @ 3,7 V). Elle est à égalité avec la batterie des AirPods Pro. Quant aux nouveaux AirPods 3 et aux Nothing ear (1), ils proposent respectivement 0,133 Wh et à 0,11 Wh.
    • Nous décidons de retirer la batterie – autant pour libérer de la marge de manœuvre que parce que cette batterie aura bien un jour besoin d'être remplacée. (Fairphone affirme l'avoir conçue pour durer "deux fois plus longtemps" que la concurrence, mais cela ne veut pas dire grand-chose.)

    • La minuscule batterie mesure seulement 10 sur 9,8 sur 5,6 mm et fournit 0,1 Wh (50 mAh @ 3,7 V).

    • Elle est à égalité avec la batterie des AirPods Pro. Quant aux nouveaux AirPods 3 et aux Nothing ear (1), ils proposent respectivement 0,133 Wh et à 0,11 Wh.

    • En route vers le driver (collé au fond d'un minuscule trou), nous nous rendons compte que la nappe est retenue par des fixations, à leur tour fixées par des rivets en plastique. La mort dans l'âme, nous sortons notre pince coupante – le carnage va commencer.

    • Nous ne sommes pas fans de la colle, mais encore moins des fixations destructrices. En effet, on peut au moins remettre une couche de colle.

  5. Comme cela ne marche pas du premier coup, nous faisons levier encore et encore, à grands coups de spatule et de chaleur. Les écouteurs finissent par lâcher les composants intérieurs (décidément non modulaires) : la carte mère, le driver et la batterie. De ce côté de la carte mère, nous trouvons : Voyant LED
    • Comme cela ne marche pas du premier coup, nous faisons levier encore et encore, à grands coups de spatule et de chaleur. Les écouteurs finissent par lâcher les composants intérieurs (décidément non modulaires) : la carte mère, le driver et la batterie.

    • De ce côté de la carte mère, nous trouvons :

    • Voyant LED

    • Contacts à ressort pour le contrôle tactile

    • Contacts à ressort pour charger les écouteurs dans leur boîtier

  6. Le silicium est un peu plus passionnant de l'autre côté : Système sur une puce (SoC) audio Bluetooth AB 1562 Airoha
    • Le silicium est un peu plus passionnant de l'autre côté :

    • Système sur une puce (SoC) audio Bluetooth AB 1562 Airoha

    • Microphone principal

    • Microphones dédiés à la réduction active du bruit

    • Capteur de proximité dédié à la détection intra-auriculaire

  7. Il nous faut avouer que les écouteurs sont quelque peu décevants. Espérons que le boîtier de charge se montrera plus coopératif que certains de ses semblables. Une spatule suffit pour en extraire l'intérieur – ni colle, ni vis ! Nous sentons notre optimisme revivre. Notre Minnow Precision Bit Set est idéal pour dévisser les vis cruciformes de ce boîtier compact – ce sont d'ailleurs les premières vis que nous croisons.
    • Il nous faut avouer que les écouteurs sont quelque peu décevants. Espérons que le boîtier de charge se montrera plus coopératif que certains de ses semblables.

    • Une spatule suffit pour en extraire l'intérieur – ni colle, ni vis ! Nous sentons notre optimisme revivre.

    • Notre Minnow Precision Bit Set est idéal pour dévisser les vis cruciformes de ce boîtier compact – ce sont d'ailleurs les premières vis que nous croisons.

    • Hélas, ouvrir le boîtier révèle un paquet de câbles soudés. Ce boîtier serait-il allergique aux connecteurs – à moins que la batterie nous réserve une surprise ?

  8. Son revêtement de protection n'est pas collé, mais la batterie est sûrement soudée. Elle fournit 1,85 Wh (500 mAh @ 3,7 V), ce qui permet de recharger les batteries jumelles à 0,1 Wh des écouteurs un certain nombre de fois.
    • Son revêtement de protection n'est pas collé, mais la batterie est sûrement soudée.

    • Elle fournit 1,85 Wh (500 mAh @ 3,7 V), ce qui permet de recharger les batteries jumelles à 0,1 Wh des écouteurs un certain nombre de fois.

    • Le reste des câbles est tout aussi soudé, nous découvrons également un capteur à effet Hall dont le rôle est de détecter si le boîtier est ouvert ou fermé.

    • Ce boîtier semble offrir suffisamment de place pour des nappes et des connecteurs d'alimentation standard, sans qu'ils risquent de se débrancher. Fairphone a sûrement des bonnes raisons pour son choix, mais les réparations – et la durée de vie de l'appareil – en souffriront sûrement.

  9. Avant de nous en aller, faisons l'inventaire des puces du boîtier : Chargeur linéaire ETA Solutions ETA9697 BJL2025
    • Avant de nous en aller, faisons l'inventaire des puces du boîtier :

    • Chargeur linéaire ETA Solutions ETA9697

    • BJL2025

    • Connecteur de charge USB-C

    • Bouton d'appairage

    • Broches pogo pour charger les écouteurs

    • Commutateur de charge 14C1N 270.1 Prisemi

    • Voyants LED de charge

  10. Il est certes possible que nous avions placé la barre un peu haut pour les premiers écouteurs de Fairphone – les écouteurs, c'est pas de la tarte ! Mais nous sommes surpris qu'ils ne soient pas plus réparables que la moyenne.
    • Il est certes possible que nous avions placé la barre un peu haut pour les premiers écouteurs de Fairphone – les écouteurs, c'est pas de la tarte ! Mais nous sommes surpris qu'ils ne soient pas plus réparables que la moyenne.

    • Cela dit, même le Fairphone 1 avait de quoi s'améliorer ! Espérons une évolution similaire ici !

    • Fairphone a fait des efforts pour les matériaux des écouteurs (or issu du commerce équitable, plastique en partie recyclé) – c'est absolument génial ! Cependant, cela ne va pas allonger leur durée de vie autant que la réparation.

    • Mais ne désespérons pas, leurs téléphones sont toujours au top – voyez un peu le Fairphone 4.

    • Continuez votre lecture pour apprendre leur indice de réparabilité. Cependant, disons tout de suite que cela va être difficile de battre les Galaxy Buds.

  11. Dernières pensées
    • Le boîtier de charge est fixé par seulement des clips et des vis cruciformes standard.
    • Même s'il suffit de faire délicatement levier pour ouvrir les écouteurs, aucun des composants intérieurs ne se répare facilement.
    • Les composants critiques du boîtier et des écouteurs – y compris les batteries et les ports – sont soudés.
    • Recourir à la soudure, aux rivets en plastique et aux clips au lieu de vis et de connecteurs compliquent la réparation.
    Indice de réparabilité
    1
    Indice de réparabilité de 1 sur 10
    (10 étant le plus facile à réparer)

Merci à ces traducteurs :

en fr

100%

Ces traducteurs nous aident réparer le monde ! Vous voulez contribuer ?
Commencez à traduire ›

3 commentaires

Fairphone making a hard-to-repair device…this is strange. While I understand that these are tiny wireless earbuds, even the Samsung Beans did better than this.

Ethan Zuo - Réponse

Quel dommage pour Fairphone d’avoir vendu un produit non réparable qui de plus est vendu sans pièce détachée… il fait tache une série d’appareils à la réparabilité quasi parfaite.

C’est d’autant plus dommage que les possibilités de rendre mieux réparables les écouteurs sans fils sont nombreuses, voici quelques propositions :

- La batterie des écouteurs peut être rendue réparable, Sony l’a démontré avec certains de ses écouteurs sans fils (voir les WF-1000XM3) depuis 2 séries maintenant (mais Sony ne vend pas de pièces détachées, c’est dommage…).

- Les écouteurs pourraient être achetés individuellement avec la possibilité de les appairer entre eux à nouveau afin de conserver le boitier d’origine.

- La batterie du boitier peut être rendue réparable très facilement par l’utilisation de pile bouton rechargeable au lithium de 500mAh qui pourrait être facilement remplaçable en ouvrant une sorte de tiroir sur le boitier.

- Le boitier peut être rendu facilement démontable en utilisant des vis à la place des clips.

Brendan - Réponse

No headphone jack on the FP4, forcing you to grab wireless headphones, which even FairPhone can’t make repairable….

Please, just pretty please, put a headphone jack in the phone, and I can keep using my headphones that don’t have a battery in them, and sound better, and cost less.

I’m genuinelly unsure as to what the reason is for removing the headphone jack from FP4. Either, they needed a more profitable avenue to make some money somewhere, or no OEM who would partner with them still had a headphone jack ? Both options scare me. Maybe it’s something else though..

Pierre de Brosses - Réponse

Ajouter un commentaire

Nombre de vues :

Dernières 24 heures : 68

7 derniers jours : 365

30 derniers jours : 1,495

Total : 10,351