Valve révolutionne la conception des consoles de jeu
Actualités tech

Valve révolutionne la conception des consoles de jeu

Valve tient parole – nous vous proposons à présent pièces et tutoriels de réparation pour la Steam Deck, ainsi que des pièces pour le casque VR Index.

Avertissement : de nombreuses pièces Valve sont déjà en vente sur notre boutique, d’autres vont suivre au cours des prochaines semaines. La demande est très forte et nous avons déjà vendu le stock initial de certaines pièces – rassurez-vous, nous sommes en cours de réapprovisionnement.

Page d'appareil

Steam Deck

Console portable fabriquée par Valve, commercialisée le 25 février 2022.

Afficher l'appareil

Nous sommes ravis de faire équipe avec Valve pour fournir pièces et documentation de réparation au grand public. Mais Valve ne s’est pas contentée du minimum en matière de réparabilité. L’entreprise a fait des choix intelligents lors de la conception et de la commercialisation de la Steam Deck. Nous espérons que ces choix deviendront des standards industriels. Valve témoigne :

L’équipe Steam Deck est emballée par ce programme. Nous avons conçu la Steam Deck pour qu’elle soit réparable. Coopérer avec iFixit pour permettre aux consommateurs de réparer et de changer les pièces eux-mêmes coulait de source.

Comment s’y est-elle prise ? Récapitulons. 

Réparabilité avant la commercialisation

De quoi ravir les geeks : si on a besoin de plus d’espace de stockage, il suffit d’installer un SSD plus grand – représenté ici déballé de son blindage électrostatique.

Pour commencer, Valve a promis de proposer des pièces de rechange et s’est penchée sur la question de la communauté de réparation des mois avant la commercialisation de la Steam Deck. Cerise sur le gâteau, des pièces officielles pour VR Index ont été ajoutées en cours de route. C’est bien trop souvent que la conception favorable à la réparabilité semble entrer en jeu après coup (avec quelques exceptions notables, comme le Framework Laptop axé sur la réparation et évidemment Fairphone). Les consoles de jeu ont été notoirement hostiles à la réparation sous certains aspects. Voir la réparabilité prise en compte dès les débuts d’un système gaming majeur, et fortement attendu, met du baume au cœur.

Ensuite, l’entreprise a publié son propre démontage de la Steam Deck. Il n’est pas parfait – il s’arrête juste après le démontage des sticks analogiques et du SSD et est surchargé de plus d’une minute d’avertissements de sécurité que tout bricoleur lambda risque de trouver un peu exagérés. Mais elle nous a quand même envoyé (ainsi qu’à d’autres) notre propre Steam Deck pour un traitement vue éclatée iFixit complet. C’est formidable qu’une compagnie tech montre comment ouvrir ses produits, et encore plus qu’elle les distribue avant même qu’ils arrivent sur le marché.

Modularité = Réparabilité

Même si les sticks analogiques s’essoufflent, la partie peut continuer !

Le démontage de Valve dévoile également certains de nos aspects favoris de la conception de la Steam Deck. Primo : les sticks analogiques modulaires sont un énorme atout. De par toute l’industrie des jeux vidéo, les sticks ne sont pas vraiment durables, donc il faut pouvoir les remplacer facilement – comme ici. Deuxio : idem pour le stockage modulaire, compatible avec les SSD disponibles dans le commerce. Un grand nombre de propriétaires de Steam Deck ont déjà réussi à mettre leur stockage à niveau avant même que les pièces officielles et les tutoriels soient disponibles. Voilà la signature d’un appareil bien réparable !

Pendant notre rédaction de la vue éclatée et des tutoriels de réparation, nous avons découvert plus de pépites. La coque externe est fixée par de simples vis cruciformes et clips. Et quiconque ayant déjà remplacé un ventilateur d’ordinateur portable trouvera la procédure de remplacement du ventilateur de la Steam Deck très facile. Autre avancée subtile en la matière : la nappe d’écran est détachable. L’écran est un composant si critique et souvent coûteux. Quel malheur d’être confronté à un problème mineur de nappe d’écran et de réaliser devoir remplacer l’écran intégral ! Cependant, avec la Steam Deck, il suffit de débrancher cette fameuse nappe – un jeu d’enfant

De la marge d’amélioration

Comme pour tout appareil portable, susceptible d’être emporté partout, enfoui dans un sac à dos et passé de mains en mains, la réparabilité de la Steam Deck est particulièrement cruciale. Valve ne remplit pas tous les critères de notre liste – mais la Steam Deck peut se targuer d’un indice de réparabilité de 7/10 tout à fait honorable.

Tout en haut de notre liste de souhaits : la batterie devrait être plus accessible. Les batteries ont une durée de vie limitée et les changer devrait être considéré comme une des bases de l’entretien. Malheureusement, la batterie de la Steam Deck est collée et enfouie sous plusieurs nappes fragiles, qu’il faut replier soigneusement de côté. Nous avons l’habitude de recommander d’attaquer les adhésifs tenaces avec de l’alcool isopropylique, mais ce n’est une bonne idée ici – le liquide risque en effet de s’infiltrer dans les trous du châssis et donc d’endommager l’écran. Pour éviter cela, il faut forcer à coup de levier et/ou de chaleur, c’est pourquoi nous estimons que changer la batterie est « difficile ». C’est faisable et nous sommes ravis de vous accompagner le long de la procédure, mais nous aimerions que ce soit plus simple ! Une batterie collée n’est pas un choix rare, surtout quand la capacité représente une priorité – quelle déception d’en trouver une dans un appareil réparable ! (Peut-être que le prochain modèle sera muni de bandes adhésives étirables ?) 

La prise jack de la Steam Deck se trouve sur son propre circuit audio modulaire. (Nous aurions aimé que le port USB-C profite du même design.)

De même, malgré notre coup de cœur pour les ensembles modulaires des sticks analogiques de la Deck, nous regrettons que les nappes de leurs éléments tactiles soient soudées. Cela signifie que changer les caches ou les capteurs des sticks analogiques force à choisir entre déballer son équipement de soudure et acheter un ensemble complet. 

Et enfin, les ports de charge sont sensibles à l’usure quotidienne et force est de constater que le port USB-C de la Steam Deck est directement soudé à la carte mère. S’il est abîmé, des compétences poussées en microsoudure sont nécessaires – ou bien il faut remplacer la carte mère. (En revanche, la prise jack dispose de son propre circuit remplaçable, ce qui évite bien des maux de tête.)

Que l’industrie des consoles de jeu en prenne de la graine !

Globalement, nous sommes ravis de l’engagement de Valve en matière de disponibilité des pièces et surtout de ses choix en matière de conception réparable. Elle dépasse de loin la concurrence.

Et quant au timing, elle ne pouvait pas mieux tomber. Le droit à la réparation accélère de jour en jour ; le monde entier reconnaît que réparer est crucial pour un avenir durable. Alors que l’industrie traîne et rechigne parfois, il est merveilleux de voir qu’une entreprise comme Valve adopte la réparation et donne à ses clientes et clients les moyens de réparer leurs affaires.

Nous espérons que d’autres entreprises de la branche vont emboîter le pas à Valve. Et que la prochaine génération va se surpasser : Valve a une marge d’amélioration pour la Steam Deck 2 et nous sommes impatients que la partie commence !

Cet article a été traduit par Claire Miesch.