Cinq façons de recoudre, raccommoder et repriser vos habits
Comment ça se répare ?

Cinq façons de recoudre, raccommoder et repriser vos habits

Chez certaines personnes, une barrière mentale sépare les choses qu’elles peuvent (apprendre à) réparer et celles qu’elles ne répareraient même pas en rêve. Moi, je faisais un blocage sur la réparation vêtements.

Quand je voyais un accroc ou un bouton arraché, je me reprochais ma maladresse et me demandais quand seraient les prochaines soldes. Je me disais que raccommoder ses habits était l’apanage des propriétaires d’une machine à coudre, pas de qui a perdu son unique set de couture de voyage il y a des lustres. Certes, il fut un temps où je ne me serais jamais crû capable d’une réparation téléphone, vélo, accessoires voiture, ordinateur portable, tondeuse à gazon, escalier, mais honnêtement un vêtement nécessite au minimum des pouvoirs magiques, n’est-ce pas ?

Que nenni ! Sachez qu’il y a des tutoriels iFixit qui vous expliquent, étape par étape, comment réparer vos vêtements. Et ce n’est pas toujours nécessaire de disposer d’une machine à coudre. La plupart des réparations (ou raccommodages pour être précis) requièrent seulement des outils faciles à se procurer (une aiguille et du fil) ainsi que des pièces détachées très bon marché (fermetures éclair et boutons).

Pour vous encourager à extirper vos trésors déchus des profondeurs de votre armoire et les raccommoder, j’aimerais vous présenter aujourd’hui quelques tutoriels qui vous permettront de faire des économies et vous donneront des doigts de fée !

Recoudre un bouton

Replacing a button on a plaid shirt with needle and thread

Le premier truc qui se défait sur un vêtement, et le plus gênant, est également le plus facile à raccommoder. Regardez un bouton de plus près et vous aurez un éclair de génie : il suffit de faire passer un fil à travers les trous. Mais il y a une méthode éprouvée sur comment acheminer le fil et finaliser le travail, bien détaillée dans notre tutoriel Recoudre un bouton.

Les petits trucs qui changent la vie, mais qu’on zappe si on se donne pas plus de mal que ça (comme moi jusqu’ici), sont de marquer l’emplacement du bouton à la craie, mettre l’aiguille au milieu du fil et nouer les deux extrémités du fil ensemble, puis commencer en cousant le bouton et ensuite le tissu. Et faire un nœud bien solide à la fin. Si vous faites attention à tout cela, votre bouton recousu tiendra pendant un bon bout de temps et ne se défera plus à la prochaine occasion d’importance (style un entretien d’embauche ou le mariage de votre frangine).   

Raccommoder un trou dans un jean

Zig-zag stitch on a hole in jeans

On peut payer très cher pour acheter un jean déjà déchiré, mais ce n’est pas le style de tout le monde, et tous les jeans et tous les accrocs ne se valent pas… Savoir raccommoder un trou peut donc signifier une nouvelle vie pour un jean confortable, même s’il devient juste un pantalon d’intérieur ou de travail (également idéal pour les projets de réparation !). Il y a deux façons de rapiécer un jean :

  • Poser un patch thermocollant ne requiert pas un seul point de couture. Il suffit de trouver un patch se mariant à la couleur de votre jean ou bien de couleur et/ou de forme contrastante.
  • Poser un patch au point zig-zag est plus solide et permet également de déployer votre créativité en brodant des formes et en jouant avec les couleurs des fils.

Les jeans ne sont évidemment pas les seuls vêtements qui se rapiècent. Vous pouvez faire de même avec tous vos pantalons et tout type de vêtements !

Réparer une déchirure

A barely visible satin stitch on a plaid shirt
La déchirure joue à cache-cache sur cette image. Vous la voyez ?

Ici, les choses s’étoffent et on apprend à raccommoder les petites déchirures et trous, quand il ne faut pas beaucoup de tissu à cet effet. Une déchirure dans votre chemise préférée n’est pas forcément fatale ! Sortez votre machine à coudre (ou adressez-vous à une connaissance qui en a une) et cousez un « point satin » suffisamment serré pour qu’il reste invisible. (Si une personne observe tellement vos habits à la loupe qu’elle met le doigt dessus, prenez peut-être vos distances avec elle…) Comme pour tous les raccommodages, vous pouvez choisir un fil qui se fond dans le tissu d’origine ou qui correspond à votre sens aigu de la mode. 

Ce tutoriel a été rédigé pour une chemise Patagonia, mais, surprise ! la plupart des chemises en coton se reprisent de cette façon.

Réparer une fermeture éclair

Lubricating a zipper to fix a snag or being stuck

Tout d’abord, peut-être qu’il n’est pas nécessaire de changer la fermeture éclair et qu’il suffit de la décrasser et la lubrifier. Il est probable que personne ne vous a jamais dit qu’on pouvait lubrifier une fermeture éclair, mais c’est une pièce mobile, donc la lubrifier la maintient en bon état de marche. Notre Lubrifier les fermetures éclair vous montre comment les nettoyer et appliquer une fine couche de lubrifiant.

Nous avons un tas de tutoriels détaillant la réparation fermeture éclair sous toutes ses coutures. Ils proviennent de notre collaboration avec Patagonia dans le but de créer des produits sur lesquels compter pendant de nombreuses années. Si vous n’êtes pas né dans une famille de tailleurs, n’hésitez pas à consulter notre tutoriel Identification fermeture éclair et redonnez à tout type de fermeture éclair leur fluidité !

Repriser chaussettes, pull troué et Cie

Darning a knit sweater

Les vêtements en maille tricotée semblent peut-être plus compliqués à réparer au premier abord, car les fils sont plus épais et donc plus visibles. Mais c’est là qu’intervient la technique du reprisage : faufiler un fil dans les mailles encore existantes pour les unir, comme si on re-tricotait le trou.

Notre tutoriel Repriser un vêtement en maille tricotée vous montre la magie que vous pouvez opérer à l’aide d’une aiguille et d’un peu de fil, sans machine à coudre ! Les mites n’ont qu’à bien se tenir ! Ce n’est certes pas le plus rapide des raccommodages, mais vous pouvez ainsi sauver vos pulls, chaussettes, écharpes et autres trésors en les reprisant avec un fil discret ou de couleur complémentaire.


Quels raccommodages manquent encore à notre liste ? Avez-vous déjà osé rapiécer, recoudre ou repriser une pièce de vêtement chère à votre cœur ? Racontez-nous en commentaire. 

Cet article a été traduit par Claire Miesch.