Aller au contenu principal

Vidéo d'introduction

Introduction

Samsung est de retour, bébé ! Le plus grand constructeur de smartphones au monde démarre l'année 2017 en lançant ce qui est très proche d’être le plus grand smartphone au monde — avec son écran monstrueux de 6,2 pouces, le Galaxy S8+ est une claque visuelle. Mais quels résultats va-t-il obtenir sur la table de démontage ? Allez, au travail.

Oh, vous cherchiez notre vue éclatée du Galaxy S8 standard? N'allez pas plus loin.

Vous voulez être à la pointe de nos futurs démontages ?

Suivez nous sur Twitter, devenez nos amis sur Facebook et visitez notre compte Instagram pour les dernières actualités !

Cette vue éclatée n'est pas un tutoriel de réparation. Pour réparer votre Samsung Galaxy S8 Plus, utilisez notre manuel de réparation.

  1. Vous avez vu le bel extérieur du S8+ dans les visuels promotionnels de Samsung, mais nous allons plus loin. Quelques-uns des passages attendus de ce démontage incluent : Un écran "dual-edge" Super AMOLED de 6,2 pouces, d'une résolution de 2960 x 1440 (529 ppp) Un processeur Qualcomm Snapdragon 835 (ou Samsung Exynos 8895) associé à 4 Go de RAM
    • Vous avez vu le bel extérieur du S8+ dans les visuels promotionnels de Samsung, mais nous allons plus loin. Quelques-uns des passages attendus de ce démontage incluent :

    • Un écran "dual-edge" Super AMOLED de 6,2 pouces, d'une résolution de 2960 x 1440 (529 ppp)

    • Un processeur Qualcomm Snapdragon 835 (ou Samsung Exynos 8895) associé à 4 Go de RAM

    • Une caméra arrière de 12 mégapixels avec "dual pixel autofocus" et capture vidéo 4K, ainsi qu'une caméra frontale de 8 mégapixels

    • 64 Go de stockage interne, extensible par carte MicroSD (jusqu'à 256 Go additionnels)

    • Une résistance à l'eau certifiée IP68

    • Android 7.0 Nougat

  2. Sur le bas du téléphone, on trouve une prise jack, un connecteur USB-C, un trou pour le microphone et une grille pour les haut-parleurs. L'avant est lisse et quasiment sans traits distinctifs, le bouton home est remplacé par un capteur de pression placé sous l'écran, ce qui en fait un appareil véritablement monolithique.
    • Sur le bas du téléphone, on trouve une prise jack, un connecteur USB-C, un trou pour le microphone et une grille pour les haut-parleurs.

    • L'avant est lisse et quasiment sans traits distinctifs, le bouton home est remplacé par un capteur de pression placé sous l'écran, ce qui en fait un appareil véritablement monolithique.

    • Entretemps, le lecteur d'empreintes digitales a été déplacé vers une position peu pratique à l'arrière. Apparemment, Samsung a trouvé une solution plus simple que le capteur d'Apple supposé être intégré à l'écran.

    • Finalement, si vous changez régulièrement de carte SIM, faites attention : il y a deux trous quasi-identiques sur le haut du S8+. L'un sert à éjecter la carte SIM, l'autre contient un microphone. Ne les confondez pas.

  3. Il est temps de faire quelques comparaisons rapides avant de nous attaquer à l'essentiel. Voilà nos trois compères, le S7 Edge à gauche, le S8+ au centre et le S8 à droite.
    • Il est temps de faire quelques comparaisons rapides avant de nous attaquer à l'essentiel.

    • Voilà nos trois compères, le S7 Edge à gauche, le S8+ au centre et le S8 à droite.

    • Grâce à ses joints plus fins et ses proportions extérieures inhabituelles de 18,5 : 9, le S8 réussit à caser un écran de 6,2" dans à peu près le même format que le S7 Edge de 5,5".

    • Comparé à l'année dernière, la seule différence notable est l'ensemble flash qui a bougé et le lecteur d'empreinte digitale qui a été installé ailleurs.

  4. Assez de retard — nous sommes impatients d'être à l'intérieur. Heureusement, nous connaissons désormais la démarche à suivre. Ce n'est pas la première fois que nous ouvrons un smartphone Galaxy. Beaucoup de chaleur de notre iOpener ramollit suffisamment l'adhésif pour pouvoir soulever la vitre arrière en faisant levier et nous commençons notre bataille vers l'intérieur.
    • Assez de retard — nous sommes impatients d'être à l'intérieur. Heureusement, nous connaissons désormais la démarche à suivre.

    • Ce n'est pas la première fois que nous ouvrons un smartphone Galaxy.

    • Beaucoup de chaleur de notre iOpener ramollit suffisamment l'adhésif pour pouvoir soulever la vitre arrière en faisant levier et nous commençons notre bataille vers l'intérieur.

    • Ici nous faisons vraiment tout en sorte que cela a l'air facile — Samsung a fait de l'ouverture du smartphone la partie la plus dure de toute réparation. Pour la version non abrégée, allez voir notre vidéo du tutoriel de réparation du S7.

    • Et nous y sommes presque ...

  5. Mais malgré tout ce que nous avons dit, le panneau arrière dispose d'une nouvelle particularité. L'emplacement du lecteur d'empreinte digitale est situé dans le panneau arrière, et une nappe très courte le relie à la carte mère. Il semble que Samsung a conçu cette nappe pour être retirée en toute sécurité avec le panneau arrière. N'ayant pratiquement pas de jeu, la nappe se déconnecte immédiatement de son connecteur minuscule dès qu'on soulève le panneau arrière, ne serait-ce qu'un peu. Ceci réduit décidément le risque de l'endommager, contrairement à d'autres lecteurs d'empreinte digitale que nous avons vus. Une fois la nappe déconnectée, nous passons au retrait de la vitre. Le S8+ et le S8 suivent la tendance du S6 avec un panneau arrière en verre. Pour Samsung, ce choix a réduit l'effort technique nécessaire pour intégrer des antennes dans un smartphone avec un panneau arrière métallique, au détriment de la durabilité et de la réparabilité.
    • Mais malgré tout ce que nous avons dit, le panneau arrière dispose d'une nouvelle particularité. L'emplacement du lecteur d'empreinte digitale est situé dans le panneau arrière, et une nappe très courte le relie à la carte mère.

    • Il semble que Samsung a conçu cette nappe pour être retirée en toute sécurité avec le panneau arrière. N'ayant pratiquement pas de jeu, la nappe se déconnecte immédiatement de son connecteur minuscule dès qu'on soulève le panneau arrière, ne serait-ce qu'un peu. Ceci réduit décidément le risque de l'endommager, contrairement à d'autres lecteurs d'empreinte digitale que nous avons vus.

    • Une fois la nappe déconnectée, nous passons au retrait de la vitre. Le S8+ et le S8 suivent la tendance du S6 avec un panneau arrière en verre. Pour Samsung, ce choix a réduit l'effort technique nécessaire pour intégrer des antennes dans un smartphone avec un panneau arrière métallique, au détriment de la durabilité et de la réparabilité.

    • Deux fois plus cassable et un processus d'ouverture compliqué, ceci ne sera pas favorable au score de réparabilité final.

  6. Fix Kits pour batterie de MacBook

    À partir de $69.99

    Buy Now

    Fix Kits pour batterie de MacBook

    À partir de $69.99

    Buy Now
  7. Nous aurions préféré commencer par la déconnexion de la batterie, mais son connecteur est piégé sous le châssis central. Puisque le châssis s'enlève en plusieurs parties, les choses ressemblent beaucoup au S7 et au S7 Edge. Cette fois-ci, l'ensemble de l'antenne supérieur est joint au panneau de charge NFC/sans fil, comme pour le Note 7.
    • Nous aurions préféré commencer par la déconnexion de la batterie, mais son connecteur est piégé sous le châssis central.

    • Puisque le châssis s'enlève en plusieurs parties, les choses ressemblent beaucoup au S7 et au S7 Edge.

    • Cette fois-ci, l'ensemble de l'antenne supérieur est joint au panneau de charge NFC/sans fil, comme pour le Note 7.

    • La bobine devrait aussi servir pour la fonctionnalité Samsung Pay, reproduisant le MST - en utilisant de toute évidence la bobine en tant qu'aimant électromagnétique pour agir comme une bande de carte de credit dans un lecteur de carte.

  8. Espérons que les procédures de test améliorées de Samsung sont ce qui a manqué au Note 7, car ce design nous semble plutôt identique. Et c'est toujours très dur de décoller cet adhésif. Même quand la batterie est complètement retirée, la colle résiste. Le S8+ dispose d'une batterie de 13,48 Wh (3500 mAh à 3,85 V) – exactement la même capacité que le Note 7 et un peu moins que les 13,86 Wh du S7 Edge.
    • Espérons que les procédures de test améliorées de Samsung sont ce qui a manqué au Note 7, car ce design nous semble plutôt identique.

    • Et c'est toujours très dur de décoller cet adhésif. Même quand la batterie est complètement retirée, la colle résiste.

    • Le S8+ dispose d'une batterie de 13,48 Wh (3500 mAh à 3,85 V) – exactement la même capacité que le Note 7 et un peu moins que les 13,86 Wh du S7 Edge.

    • Samsung continue de battre Apple dans la guerre des capacités de batteries, l'iPhone 7+ ne disposant que de 11,1 Wh (2900 mAh à 3,82 V).

    • Par contre, l'iPhone fait un meilleur usage de sa batterie plus petite. Lors de tests d'utilisation, il a duré plus longtemps que le S8+.

  9. Nous retirons la carte mère bien chargée et commençons à enlever les caméras. Dans la caméra arrière/principale, le "Hero" Sony d'avant a été remplacé par le "Dream1" Sony. À part les variations de l'étiquetage, ceci prétend être le même hardware de caméra que dans le S7/S7 Edge - Samsung a peaufiné le software, rien de plus. Ensuite, nous avons la caméra frontale et une autre caméra de reconnaissance d'iris, vue auparavant dans le Note 7.
  10. Nous poussons les caméras sur le côté pour pouvoir étudier cette carte mère. Nos trouvailles incluent :
    • Nous poussons les caméras sur le côté pour pouvoir étudier cette carte mère. Nos trouvailles incluent :

    • Samsung K3UH5H50MM-NGCJ 4 Go LPDDR4 RAM posé sur le MSM8998 Snapdragon 835

    • Toshiba THGAF4G9N4LBAIR 64 Go UFS (NAND flash + contrôleur)

    • Codec audio Qualcomm Aqstic WCD9341

    • Skyworks 78160-11

    • Avago AFEM-9066

    • PMIC interface Silicon Mitus SM5720

  11. Et sur l'envers :
    • Et sur l'envers :

    • Émetteur-récepteur RF Qualcomm WTR5975

    • Module Wi-Fi Murata KM7118064

    • Avago AFEM-9053

    • Qualcomm PM8998 (semblable au PM8920)

    • Contrôleur NXP 80T71 NFC

  12. Nous extrayons la carte fille E/S. Bon nombre de mesures pour l'étanchéité se mettent en évidence ici, comme la bordure de la grille du haut-parleur et les petits joints sur le connecteur USB type C et la prise jack – tous partie intégrante de l'indice IP68. La prise jack reste modulaire – bonne nouvelle pour la réparabilité, puisque c'est un composant à forte usure. La prise jack reste modulaire – bonne nouvelle pour la réparabilité, puisque c'est un composant à forte usure.
    • Nous extrayons la carte fille E/S. Bon nombre de mesures pour l'étanchéité se mettent en évidence ici, comme la bordure de la grille du haut-parleur et les petits joints sur le connecteur USB type C et la prise jack – tous partie intégrante de l'indice IP68.

    • La prise jack reste modulaire – bonne nouvelle pour la réparabilité, puisque c'est un composant à forte usure.

  13. Après avoir jeté un coup d'œil au caloduc et aux nappes des boutons de la pastille de contact, nous extrayons encore quelques composants supplémentaires. Et sortons le bon vieux moteur du vibreur. Et également le génial ensemble des capteurs (avec l'indicateur d'humidité) :
    • Après avoir jeté un coup d'œil au caloduc et aux nappes des boutons de la pastille de contact, nous extrayons encore quelques composants supplémentaires.

    • Et sortons le bon vieux moteur du vibreur.

    • Et également le génial ensemble des capteurs (avec l'indicateur d'humidité) :

    • RGB LED (probablement)

    • Émetteur IR (peut-être pour la caméra d'authentification de l'iris ?)

    • Télémètre (probablement) pour obscurer l'écran pendant les appels.

  14. à la recherche du bouton home mystérieux qui n'en est pas un, nous fouillons dans l'écran malgré les difficultés antérieures. Heureusement cet écran/numériseur fusionné se décolle de son cadre non sans quelques difficultés, mais sans dégâts. Espérant  trouver un détail caché sous la nappe d'écran, nous la décollons et trouvons … que dalle. Ni info sur le modèle, ni capteur de pression visible. Peut-être qu'on aura plus de chance la prochaine fois.
    • à la recherche du bouton home mystérieux qui n'en est pas un, nous fouillons dans l'écran malgré les difficultés antérieures.

    • Heureusement cet écran/numériseur fusionné se décolle de son cadre non sans quelques difficultés, mais sans dégâts.

    • Espérant trouver un détail caché sous la nappe d'écran, nous la décollons et trouvons … que dalle. Ni info sur le modèle, ni capteur de pression visible. Peut-être qu'on aura plus de chance la prochaine fois.

  15. C'est tout pour le S8+. Si vous êtes toujours avide de plus de démontages, allez voir notre analyse du Galaxy S8  standard.
    • C'est tout pour le S8+. Si vous êtes toujours avide de plus de démontages, allez voir notre analyse du Galaxy S8 standard.

    • En attendant, c'est l'heure d'attribuer un score à ce smartphone.

  16. Dernières pensées
    • Beaucoup de composants sont modulaires et peuvent être remplacés indépendamment.
    • La batterie peut être remplacée, mais un adhésif à forte adhérence et un panneau arrière collé rendent l'opération plus difficile que nécessaire.
    • Une vitre avant et une vitre arrière doublent le risque de fissures, et les adhésifs à forte adhérence sur chacune d'elles rendent très ardu d'accéder aux pièces internes pour toute réparation.
    • À cause des bords incurvés, remplacer la vitre avant sans casser l'écran reste extrêmement difficile.
    Score de réparabilité
    4
    Score de réparabilité de 4 sur 10
    (10 étant le plus facile à réparer)

Merci à ces traducteurs :

100%

Ces traducteurs nous aident réparer le monde ! Vous voulez contribuer ?
Commencez à traduire ›

29 commentaires

Hi: the breakdown exercise did you get a positive id on who is providing the USB-C controller chip? Thx!

Chitra Sundaram - Réponse

I don't like glue on the battery and its not just that its the same capacity as we already see on the Samsung Galaxy S7 its kinda sad.

Janko Castvan - Réponse

Why I'll always pass on these phones, that and the sorry state of Android's update system and all the stupid OEM's making their own version of Android.

Gaj B - Réponse

The Galaxy Note 5 and S6 are getting Nougat. Phones from 2015... Many people upgrade after 2 years.

djlobb01 -

Man i now i will probably wait for one plus 5 or next google device because these two have big support on XDA community and they have regulari updates.

Janko Castvan - Réponse

Ajouter un commentaire

Voir les statistiques:

Dernières 24 heures : 32

7 derniers jours : 416

30 derniers jours : 1,821

Total : 188,379